•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Émus, les membres d'Eagles of Death Metal retournent au Bataclan

Julian Dorio et Jesse Hughes du groupe Eagles of Death Metal devant le Bataclan

Julian Dorio et Jesse Hughes du groupe Eagles of Death Metal devant le Bataclan

Photo : AP Photo/Jacques Brinon

Associated Press
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les membres du groupe rock californien Eagles of Death Metal sont retournés mardi au Bataclan, à Paris, où ils avaient survécu en novembre à un massacre perpétré par des extrémistes qui avait fait plus de 89 morts.

Dans un silence solennel, ils se sont recueillis devant la salle de spectacle maintenant fermée, à l'est de la capitale française. Sa façade est devenue un sanctuaire pour les nombreuses victimes.

Les artistes ont déposé des gerbes de fleurs sous la pluie de décembre. Certains se sont enlacés en fixant les couronnes de fleurs, les drapeaux et les messages qui jonchent le sol.

Des membres d'Eagles of Death Metal devant le Bataclan à ParisAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Des membres d'Eagles of Death Metal devant le Bataclan à Paris

Photo : Getty Images/APF/Miguel Medina

Le chanteur Jesse Hugues a couvert son visage de ses mains, émotif, en faisant les cent pas autour du site, pendant que le batteur Julian Dorio essuyait ses larmes.

Il y a quelques semaines, lorsque les tireurs avaient fait irruption dans la salle, les membres du groupe avaient réussi à s'échapper des coups de feu en se cachant dans une loge.

Hugues, cofondateur du groupe, avait promis par la suite, lors d'une entrevue très émotive réalisée par les médias Vice et HBO, que le groupe se produirait au Bataclan lorsque la salle rouvrirait ses portes.

La veille, les membres du groupe Eagles of Death Metal ont fait une apparition surprise à un spectacle de U2, lundi soir, ce qui était leur première prestation depuis les attentats du 13 novembre à Paris, qui avaient fait 130 morts et des centaines de blessés.

Le groupe U2 offrait son dernier de quatre concerts prévus à Paris, dont deux ont été annulés après que la France ait décrété l'état d'urgence.

Le chanteur de U2, Bono, a dit à la foule qu'il voulait présenter « des gens dont les vies feront toujours partie de la ville de Paris ». « Ce sont nos frères, nos confrères troubadours. Ils se sont fait voler leur scène, il y a trois semaines, et nous voulons leur offrir la nôtre ce soir », a-t-il ajouté.

Les deux groupes ont interprété la chanson People Have the Power, de Patti Smith.

« Nous vous aimons aussi, tellement, et nous vous remercions de nous avoir donné cette chance. Je regarde autour et ce que je vois, ce sont nos amis (mot qu'il a dit en français). Je vous aime tellement et je n'arrêterai jamais de (faire) du rock and roll », a lancé Jesse Hugues à la foule.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !