•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Liseuse ou tablette? Quatre questions pour faire son choix

Photo : Patrick Pilon

Radio-Canada

Les fabricants de liseuses électroniques sont de moins en moins nombreux. Le marché se concentre aujourd'hui autour de deux marques: Kobo et Kindle (Amazon). Quel modèle choisir? Tablette ou liseuse? Nous avons posé la question à Samuel Lambert-Milot, expert de Protégez-Vous.

Une entrevue de Vincent MaisonneuveTwitterCourriel

1. Quelles sont les principales différences entre la tablette et la liseuse?

Il y a deux grandes différences. D'abord, l'autonomie de la pile. La pile de la tablette offre une autonomie d'une dizaine d'heures. Pour ce qui est de la liseuse, on parle de plusieurs semaines entre chaque recharge.

L'autre avantage de la liseuse est son écran mat qui permet de lire dans toutes sortes de conditions d'éclairage. Même en plein soleil, il y a peu de réflexion. La tablette a un écran brillant: lire au soleil, c'est plus difficile.

2. Mais la liseuse n'a pas la polyvalence d'une tablette...

La liseuse est conçue pour lire exclusivement du texte en noir et blanc, et elle le fait très, très bien. Quant à la tablette, elle permet de faire plein de choses. Elle est plus proche d'un ordinateur, mais elle est aussi plus chère: alors qu'une liseuse coûte entre 100 $ et 130 $, il faut débourser de 300 $ à 600 $ pour acquérir un modèle intéressant de tablette.

3. Le choix des livres, c'est important. Est-ce qu'il y a une différence entre les deux outils sur ce plan?

Comme le marché s'est beaucoup resserré dans le domaine des liseuses, on est limité à deux fabricants essentiellement: Kobo et Amazon. Sur Kobo, on a accès à l'ensemble des librairies comme Archambault ou Renaud-Bray, ainsi qu'à l'offre des bibliothèques du Québec (BanQ).

Avec Amazon, on est confiné à la librairie du même nom. Nous avons reçu certains commentaires de lecteurs qui étaient déçus parce qu'ils n'avaient pas accès aux librairies ni aux bibliothèques du Québec avec le produit d'Amazon.

4. Pour ce qui est de la tablette, vous suggérez un format plus petit. Pourquoi?

Pour la lecture, je suggère aux gens de choisir une tablette de moins de huit pouces, car elle se tient bien à une main. Il y a une différence de poids entre les deux outils: la tablette pèse entre 300 et 400 grammes, et la liseuse, autour de 200 grammes. C'est vraiment très léger. Et comme la liseuse ne coûte qu'une centaine de dollars, ça fait moins mal, quand on l'échappe, que de casser un iPad de 400 $.

Économie