•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Monopole de l'asphalte en Gaspésie : les élus abandonnent le combat

Des travaux d'asphaltage
Radio-Canada

Les élus de la Gaspésie abandonnent l'idée de créer une Régie intermunicipale pour acheter en groupe l'asphalte, en raison, disent-ils, du manque de coopération du ministère des Transports.

Les élus souhaitaient se regrouper pour pouvoir négocier de gré à gré avec les fournisseurs et ainsi payer moins cher pour le bitume.

Au cours des derniers mois, il n'y a rien qui a bougé. Lors des dernières réunions, on s'apercevait qu'on donnait des coups d'épée dans l'eau [...]. Le ministère nous disait presque qu'il ne pouvait rien faire pour nous autres. On a décidé, les élus, de ne plus perdre notre temps. 

Jean-Guy Poirier, préfet de la MRC de Bonaventure 

Depuis des années, les municipalités de la région dénoncent ce qu'elles qualifient de monopole de l'asphalte. En effet, de 1997 à 2012, 87 % des contrats ont été remportés en Gaspésie par les deux mêmes entreprises, peut-on lire dans le rapport de la commission Charbonneau.

Lors d'appels d'offres pour des travaux d'asphaltage, les municipalités ne reçoivent généralement qu'une seule soumission, souvent trop élevée au goût des élus.

Jean-Guy Poirier salue les conclusions de la commission Charbonneau sur les pratiques collusoires dans le secteur de l'asphaltage, mais il doute de la volonté du gouvernement du Québec et du ministère des Transports à agir pour changer les choses.

Ça ne me surprend pas, mais est-ce qu'ils ont l'intention de faire quelque chose pour nous aider? On continue à payer et on se tait, c'est à peu près ce qu'ils nous disent de faire.

Jean-Guy Poirier, préfet de la MRC de Bonaventure

Est du Québec

Économie