•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Trois-Rivières : le projet de colisée pour la première fois devant les élus

Le conseil municipal de Trois-Rivières

Le conseil municipal de Trois-Rivières

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le projet de colisée à Trois-Rivières a franchi une étape importante lundi soir : il en a été question pour la première fois lors du conseil municipal en vue de préparer le dossier qui sera présenté au gouvernement du Québec.

Les élus se sont prononcés en faveur d'un emprunt de 5 millions de dollars pour financer la réalisation de plans et devis. Ce montant est compris dans l'évaluation totale des coûts de construction estimés à plus de 50 millions de dollars. Si tout se passe comme prévu, Québec devrait en financer la moitié, soit 26,8 millions.

« On ne peut pas commencer les travaux tant et aussi longtemps que le ministère ne nous a pas confirmé la subvention », dit le maire de Trois-Rivières, Yves Lévesque. « Une fois qu'ils confirment, le reste du processus va être enclanché », ajoute-t-il. 

On ne se le cachera pas, on a valsé beaucoup avec ce projet-là avec différents scénarios. [...] La partie la plus importante, c'est de donner le signal clair qu'on fait le projet.

Yves Lévesque, maire de Trois-Rivières

La réalisation des plans et devis prendra entre 10 et 12 mois, estime le maire de Trois-Rivières. 

Vers un colisée au District 55

Le nouveau colisée qui comprendrait 500 places et une glace de hockey serait construit sur le site du District 55, selon le souhait du maire Yves Lévesque.

La conseillère du district de Chavigny où se retrouveraient les infrastructures, Marie-Claude Camirand, se réjouit de la concrétisation de cette étape, rappelant que le projet est dans l'air depuis plusieurs années. 

À savoir si le projet fera l'unanimité autour de la table du conseil municipal, la conseillère se montre nuancée. « C'est sûr que c'est un bon montant », reconnait-elle.

Des projets de cette envergure-là, c'est toujours un peu inquiétant, mais [...] je pense que les conseillers autour de la table sont beaucoup plus sensibilisés à l'importance d'avoir ce projet-là dans le secteur.

Marie-Claude Camirand, conseillère du District de Chavigny

Mauricie et Centre du Québec

Affaires municipales