•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Gaétan Lelièvre dénonce le désengagement du gouvernement Couillard dans le secteur touristique

Le rocher Percé paysage gaspesie tourisme

Le rocher Percé

Photo : Isabelle Larose

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le député de Gaspé et porte-parole de l'opposition officielle en matière de développement régional, Gaétan Lelièvre, dénonce le bilan du gouvernement Couillard en matière de tourisme en Gaspésie.

Selon lui, Québec tarde indûment à soutenir financièrement le maintien et le développement des infrastructures touristiques, ce qui met en péril une industrie-clé de la région.

Non seulement il n'y a pas de développement touristique, de nouvelles infrastructures malgré les projets sur la table, mais en plus, on assiste à l'abandon d'infrastructures existantes.

Gaétan Lelièvre, député de Gaspé

Gaétan Lelièvre souligne que la Gaspésie a reçu quatre distinctions du National Geographic pour son potentiel touristique. Le magazine de voyage Lonely Planet considère aussi le tour de la Gaspésie comme l'un des plus beaux circuits routiers au monde.

Gaétan Lelièvre, archivesAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le ministre québécois délégué aux Régions, Gaétan Lelièvre.

« La Gaspésie est loin d'être prophète au Québec au niveau touristique, et ce, malgré toutes les reconnaissances touristiques internationales obtenues dans les dernières années », se désole-t-il.  

Il rappelle que pour développer de nouvelles attractions, ou encore pour consolider des marchés prometteurs comme celui des croisières internationales, il faut maintenir les infrastructures en place : « Avec le temps, on a réussi à étendre la saison touristique, comme on a allongé la saison de pêche, et il faut continuer dans cette direction. »

Que ce soit le train touristique des croisières à Percé/Gaspé, que ce soit la promenade à Percé, que ce soit Exploramer à Sainte-Anne-des-Monts, l'auberge de Fort-Prével qui a été mis en vente par la Sépaq, c'est très inquiétant.

Gaétan Lelièvre, député de Gaspé

Il dénonce aussi l'abandon du projet de 10 millions de dollars pour le développement du tourisme hivernal dans les Chic-Chocs (Nouvelle fenêtre) présenté par le gouvernement péquiste en 2013.

Gaétan Lelièvre se demande si l'une des causes de ce qu'il qualifie de « triste bilan » est l'absence d'un ministre régional issu de la région Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine ou encore le peu d'intérêt manifesté par le gouvernement pour les régions non urbaines. 

Selon l'Association touristique de la Gaspésie, la Gaspésie a connu une hausse d'achalandage de 9 % dans les attraits et les lieux d'hébergement de la région en 2015.

Par ailleurs, Gaétan Lelièvre reproche au ministre de museler les élus municipaux; tout comme d'autres députés péquistes de l'Est.

Des maires auraient confié à des journalistes, sous le couvert de l'anonymat, par peur que d'être pénalisés pour leurs dossiers, qu'il y avait pratiquement du chantage de la part du ministre. 

Gaétan Llièvre, député de Gaspé

« Au-delà de tout ça, ajoute le député, on ne peut pas attribuer tous les problèmes de la Gaspésie au ministre. Je pense qu'il ne fait pas le travail comme il le devrait et j'espère qu'il va corriger le tir, mais il y a une absence de volonté de ce gouvernement d'aider les régions. »

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Est du Québec