•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mesures de protection d'urgence pour la rainette faux-grillon

Rainette faux-grillon boréale

Rainette faux-grillon boréale

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La ministre fédérale de l'Environnement et du Changement climatique Catherine McKenna a annoncé samedi la recommandation d'un décret d'urgence pour protéger la rainette faux-grillon de l'ouest du Québec.

Dans un communiqué, la ministre assure avoir « établi qu'une menace imminente pèse sur le rétablissement de la rainette faux-grillon de l'Ouest (population des Grands Lacs et du Saint-Laurent et population du Bouclier canadien) dans le bois de la Commune, à La Prairie, au Québec ».

« Je suis maintenant tenue par la loi de recommander au gouverneur en conseil de prendre un décret de protection d'urgence pour cette espèce et son habitat », a-t-elle ajouté.

La ministre précise que son cabinet travaillera à recueillir des renseignements sur l'espèce dans le but d'établir la portée du décret d'urgence.

De plus, nous collaborerons avec les intervenants en vue de mettre en œuvre le programme de rétablissement publié le 1er décembre 2015.

Catherine McKenna, ministre de l'Environnement et du Changement climatique

Cette annonce représente une victoire pour les groupes environnementaux qui se sont battus pour une ordonnance de protection depuis 2013 afin de faire suspendre la construction d'un développement résidentiel qui menace la population de grenouilles.

Il s'agit « peut-être d'une petite grenouille, mais cela représente un grand bond pour les espèces menacées », croit Christian Simard de Nature Québec. Il ajoute que cette décision est « cruciale pour l'avenir de l'espèce ».

Nature Québec et le Centre québécois du droit de l'environnement (CQDE) avaient déjà sommé l'ancien gouvernement conservateur de prendre des mesures pour protéger la rainette faux-grillon à La Prairie. L'ancienne ministre de l'Environnement, Leona Aglukkaq, avait refusé leur requête, soutenant que le développement immobilier ne menaçait pas la survie de l'espèce.La décision a été contestée en cour sur la base qu'elle contrevenait à la loi des conservateurs sur les espèces en péril.

Dans une décision rendue cet été, le juge de la Cour fédérale Luc Martineau a donné six mois au gouvernement fédéral pour réétudier le dossier. Il a décrit le raisonnement du gouvernement comme étant « illogique ».

La rainette faux-grillon est une grenouille de l'ouest du Québec d'environ 2,5 centimètres et pesant tout juste 1 gramme, ce qui lui vaut le titre de plus petite grenouille du Canada.

Considérée comme une espèce en danger, elle a été récemment menacée par un projet immobilier à La Prairie, qui aurait détruit son habitat naturel et dont l'arrêt des travaux avait finalement été accordé par la Cour supérieure du Québec.

La rainette faux-grillon a perdu 37 % de son effectif au Québec au cours des 10 dernières années.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !