•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Lancement d’une station mobile d’énergie renouvelable conçue à Havre-Saint-Pierre

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Présentation de la station mobile d'énergie renouvelable

Présentation de la station mobile d'énergie renouvelable

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'entreprise Nova-Pro de Havre-Saint-Pierre a développé une station mobile d'énergie renouvelable qui pourrait être utilisée dans des secteurs isolés au Québec et ailleurs dans le monde.

L'entrepreneur Bobby Boucher a conçu une station hybride dans son garage à Havre-Saint-Pierre. Il voulait développer un prototype pour remplacer l'électricité produite par des génératrices à essence et le chauffage à l'huile. L'appareil fonctionne avec des panneaux solaires et des éoliennes.

L'entrepreneur souligne que la station peut être installée en moins d'une heure et demie et qu'elle est facilement déplaçable par camion.

« On produit directement où on en a besoin, de manière fiable et constante », indique Bobby Boucher.

Le vent et le soleil sont présents partout, mais leur puissance et leur fréquence varient beaucoup. Leur énergie peut être toutefois emmagasinée.

« J'ai quatre dynamos, ni plus ni moins, qui fonctionnent au vent et qui chargent dans des batteries. J'ai 11 panneaux solaires qui chargent également dans des batteries », précise l'entrepreneur.

Son prototype peut produire jusqu'à cinq kilowatts. Il servirait surtout dans les régions isolées, comme le Nord du Québec, où les sources d'énergie sont rares et chères.

« Ça peut faire, selon moi, pour alimenter deux roulottes de chantier pour un projet, par exemple, qui dure trois ou quatre mois. Tu mets ça au lieu d'une génératrice qui vire 24 heures sur 24 sept jours par semaine », ajoute le directeur de projets chez Michel Miller, Bobby Miller.

Nova-Pro n'a vendu aucune station hybride pour le moment, mais les clients potentiels sont curieux.

Le prototype coûterait environ 40 000 $ et une version trois fois plus puissante sera développée. Une petite station à 10 000 $ est aussi envisagée pour les chalets et les maisons.

Lorsqu'une clientèle sera établie au Québec, l'entreprise souhaite percer le marché international.

D'après les informations de Marlène Joseph-Blais.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Est du Québec