•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Ville de Rimouski veut accueillir des réfugiés syriens en 2016

La Ville de Rimouski veut accueillir des réfugiés syriens en 2016

Rimouski souhaite être identifiée comme l'une des destinations d'accueil pour les réfugiés syriens en 2016. Une résolution a été adoptée lors de l'assemblée du conseil municipal lundi soir pour demander que l'Immigration du Québec procède à la désignation.

Un texte de Guillaume BouillonTwitterCourriel

Les autorités municipales affirment que la Ville dispose d'une structure d'intégration des immigrants et qu'elle a les ressources d'éducation et de francisation nécessaires pour le faire. Le maire Éric Forêt affirme avoir mis lancé un message clair au gouvernement quant au dossier de l'accueil des réfugiés au Bas-Saint-Laurent.

On a adopté cette résolution-là pour appuyer les démarches d'Accueil et intégration Bas-Saint-Laurent pour que Rimouski soit reconnue comme un milieu d'accueil, tel que le gouvernement le reconnaît, et qu'il nous donne droit de profiter des programmes qui facilitent la venue de migrants.

Éric Forêt, maire de Rimouski

Du côté de l'organisme Accueil et intégration Bas-Saint-Laurent, on salue la décision de la Ville et on confirme avoir les ressources nécessaires. La directrice générale Mahnaz Fozi affirme que son organisme peut facilement accueillir entre 30 et 40 personnes et que plusieurs interprètes volontaires sont disponibles.

Mahnaz Fozi, directrice générale, Accueil et Immigraiton Bas-Saint-LaurentMahnaz Fozi, directrice générale, Accueil et Immigraiton Bas-Saint-Laurent Photo : ICI Radio-Canada

On a aussi un bon nombre de personne qui nous ont appelé et qui veulent s'impliquer de façon bénévole pour faire de l'accueil, pour donner ou pour aider, tout simplement. Des citoyens, dont des familles d'origines syriennes, qui sont très intéressés à s'impliquer.

Mahnaz Fozi, directrice de l'organisme Accueil et intégration Bas-Saint-Laurent

Une structure déjà fonctionelle

Mahnaz Fozi explique que la venue de réfugiés syriens en nombre raisonnable ne pose aucun problème puisque la structure d'accueil est bien en place. « Chaque année, Rimouski accueille entre 40 et 50 immigrants. Des gens qui proviennent de France, d'Afrique centrale et du Nord et d'Amérique du Sud. »

Elle souligne qu'il n'y a pas de différence en ce qui concerne la provenance et que c'est le même processus qui est mis en oeuvre.

L'intégration se fait intensivement sur une période de cinq à six mois, au niveau linguistique et social. Et le tout se passe généralement très bien. Les gens suivent même souvent des cours à l'université par la suite.

Mahnaz Fozi

Le ministère de l'Immigration a déjà sélectionné treize villes du Québec pour accueillir ces réfugiés humanitaires, mais aucune dans l'Est du Québec.

Est du Québec

Politique