•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Maison René-Verrier de Drummondville offrira l'aide à mourir quand elle sera permise

La question de l'aide médicale à mourir a été au coeur des discussions lors de la 148e assemblée annuelle de l'Association médicale canadienne (AMC).

La question de l'aide médicale à mourir a été au coeur des discussions lors de la 148e assemblée annuelle de l'Association médicale canadienne (AMC).

Photo : iStock

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'établissement de soins palliatifs de Drummondville, la Maison René-Verrier a annoncé qu'elle offrira l'aide médicale à mourir à ses patients. C'est à la suite d'une consultation auprès de 200 personnes touchées par les services de l'organisme que le conseil d'administration a pris cette décision. Une décision suspendue par le jugement que la Cour supérieure qui suspend des articles-clés de la loi sur l'aide médicale à mourir.

« C'est une réflexion excessivement délicate qui fait appel aux valeurs fondamentales de tout un chacun. C'est pourquoi nous tenions à faire ce sondage interne. Les résultats nous révèlent que plus de 87 % des répondants sont eux-mêmes en faveur de l'aide médicale à mourir et qu'ils nous encouragent à y donner accès à l'intérieur de nos murs. Nous sommes donc persuadés d'avoir l'appui de la très grande majorité des gens qui œuvrent à nos côtés. » a annoncé la présidente du conseil d'administration de la Maison René-Verrier, Elizabeth Verrier.

Une personne ne pourra pas être admise à la Maison René-Verrier uniquement dans le but d'accéder à ce service. Aussi, seules les personnes vivant sur le territoire desservi par la Maison René-Verrier pourront être admises.

Nous ne changerons pas nos critères d'admission et nous n'accepterons aucune demande en provenance de patients de l'extérieur de notre région sous prétexte que la maison qui dessert l'autre territoire n'y donne pas accès.

Une citation de :Elizabeth Verrier, présidente du conseil d'administration de la Maison René-Verrier

L'aide médicale à mourir a fait l'objet de plusieurs débats au cours des dernières années et particulièrement ces derniers mois. La Maison Aube-Lumière de Sherbrooke est le premier établissement de soins palliatifs à avoir décidé d'offrir l'aide médicale à mourir à compter du 1er février 2016.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !