•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Climat : le pape évoque « un monde au bord du suicide »

Le pape François s'adresse aux journalistes dans l'avion qui le ramène à Rome après sa tournée africaine.
Le pape François s'adresse aux journalistes dans l'avion qui le ramène à Rome après sa tournée africaine. Photo: Stefano Rellandini / Reuters
Radio-Canada

Le pape François saisit l'occasion de l'ouverture de la Conférence de Paris sur le climat (COP21) pour lancer une alerte pour la protection de la planète. Il estime que le réchauffement climatique met le monde « au bord du suicide » et que la communauté internationale devait agir « maintenant ou jamais ».

C'est dans son avion qui le ramenait à Rome lundi après sa tournée africaine que le pape François s'est adressé aux journalistes au sujet du climat. Depuis la conférence de Kyoto en 1997, « peu a été accompli » et « chaque année, les problèmes sont plus graves ».

« La quasi-totalité de ceux qui sont à Paris veut faire quelque chose. J'ai confiance qu'ils le feront, ils ont de la bonne volonté et je prie pour cela », a-t-il dit.

Chaque année, les difficultés s'accentuent. Nous avons atteint les limites. Si je puis m'exprimer ainsi, je dirais que nous sommes au bord du suicide.

Le pape François

Le souverain pontife n'est pas à ses premières déclarations sur la nécessité d'agir pour la planète. Il a publié une importante encyclique en juin « Laudato si » (Loué sois-tu), dans laquelle il rappelle que la dégradation climatique provoque une dégradation de la vie des plus pauvres, en provoquant pollution, catastrophes naturelles, maladies, guerres et migrations.

Par la suite, il avait invité la célèbre militante canadienne Naomi Klein à participer à une conférence au Vatican, intitulée « La planète et l'homme avant tout : l'impératif de changer de cap ».

L'auteure canadienne a d'ailleurs invité le public à lire l'encyclique du pape sur l'environnement. « Lisez-la et laissez-la pénétrer dans votre cœur! » a-t-elle déclaré.

Le pape plaide pour un accord contraignant

Le pape François a réclamé à plusieurs reprises que la COP21 aboutisse à un accord contraignant dans lequel les pays les plus riches aideront financièrement et techniquement les plus pauvres à accomplir cette révolution écologique.

Dans ses déclarations aux journalistes, le pape François a regretté l'exploitation de l'Afrique par les pays riches qui pillent ses ressources naturelles et tentent d'imposer leur mode de vie au lieu de promouvoir le développement.

Il a également évoqué la fonte des glaciers dans le Groenland et les menaces qui pèsent sur les pays de faible altitude, à la merci de la montée du niveau de la mer. 

Signe de l'engagement du pape contre le réchauffement climatique, le Vatican a dépêché à la COP21 le cardinal Pietro Parolin, numéro deux du Saint-Siège.

Avec les informations de Agence France-Presse, et Reuters

Environnement