•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Alberta veut produire 30 % d'électricité renouvelable en 2030

La ministre de l'Environnement de l'Alberta, Shannon Phillips et son homologue de l'Énergie, Margaret McCuaig-Boyd (à sa droite), lors d'une conférence de presse le 30 novembre 2015, à Calgary.

La ministre de l'Environnement de l'Alberta, Shannon Phillips et son homologue de l'Énergie, Margaret McCuaig-Boyd (à sa droite), lors d'une conférence de presse le 30 novembre 2015, à Calgary.

Photo : Evelyne Asselin/CBC

Radio-Canada

Le système de l'électricité de l'Alberta changera de manière drastique si la province respecte les cibles fixées pour les 15 prochaines années par la nouvelle stratégie du gouvernement néo-démocrate pour combattre le changement climatique.

Ce plan prévoit l'élimination des centrales au charbon d'ici 2030 et promet qu'à la même période, 30 % de l'électricité de l'Alberta viendra des sources renouvelables.

« Rien ne se fera du jour au lendemain », a dit lundi la ministre de l'Énergie Margaret McCuaig-Boyd. « La transition sera graduelle et prudente, permettant de donner le temps de faire une planification », a-t-elle ajouté.

Margaret McCuaig-Boyd reconnaît que ce plan pose un défi important au système de l'électricité provinciale qui produit 17% des émissions de gaz à effet de serre de l'Alberta. « Mais c'est un défi auquel nous pouvons nous mesurer ensemble », souligne-t-elle en précisant que la majorité des émissions provient des centrales au charbon.

L'Alberta bien préparée

Selon le président et chef de direction du fournisseur d'électricité Alta Link, Scott Thon, la cible de 30 % d'énergie renouvelable pose la barre très haute pour les autres régions du globe. Il croit cependant que cette cible est atteignable en combinant l'énergie éolienne, l'énergie solaire et le gaz naturel. « N'importe quelle recherche montrera que l'Alberta dispose de l'une de meilleures ressources d'énergie éolienne et solaire en Amérique du Nord. Alors nous sommes idéalement préparés pour tirer avantage de l'énergie renouvelable », dit Scott Thon.

Le patron d'Alta Link ajoute que la technologie qui s'améliore rapidement facilitera la stabilité de l'approvisionnement de l'électricité dans l'ensemble du système dans le futur.

Des initiatives pour réussir

La ministre de l'Environnement, Shannon Phillips a annoncé que la province nommera un facilitateur et un négociateur indépendant pour aider l'Alberta à faire une transition vers l'élimination des centrales au charbon.

Le plan provincial inclut aussi le recours à des mécanismes de marché, dont la vente aux enchères, pour maintenir les prix de l'énergie renouvelable le plus bas possible et aider les employés du secteur des centrales au charbon de se former pour de nouveaux emplois.

La province assure que le financement de ce genre d'initiative viendra des revenus générés par une taxe sur le carbone. La ministre Shannon rappelle que l'Alberta n'est pas la première entité à décider de se défaire des centrales au charbon. Elle cite l'Iowa, le Kansas et l'ouest du Royaume-Uni qui ont fait un choix similaire pour abandonner le combustible fossile dans la production de l'électricité.

Alberta

Énergies renouvelables