•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mauril Bélanger atteint d'une maladie dégénérative incurable

Le député libéral réélu Mauril Bélanger dans Ottawa-Vanier. (19-10-15)

Photo : ICI Radio-Canada

Radio-Canada

Le député d'Ottawa-Vanier, Mauril Bélanger, a annoncé lundi qu'il souffre de la maladie de Lou Gehrig, également appelée SLA (pour « sclérose latérale amyotrophique »).

Dans un bref communiqué, il précise qu'il a reçu vendredi dernier le diagnostic confirmant qu'il est atteint de cette maladie incurable.

Mauril Bélanger a donc décidé de retirer sa candidature à la course à la présidence de la Chambre des communes. Cette élection est prévue ce jeudi, 3 décembre.

Le politicien, élu depuis 1997 au Parlement, assure qu'il continuera de siéger comme député fédéral.

La SLA est une maladie neuromusculaire dont l'évolution est rapide et l'issue, fatale. Elle se caractérise par une dégénérescence d'un ensemble de cellules nerveuses et de voies de signalisation dans le cerveau et la moelle épinière, entraînant une paralysie progressive des muscles. (Source : Société canadienne de la SLA)

Au Canada, près de 3000 personnes sont atteintes de la SLA, une maladie pour laquelle il n'existe encore aucun traitement.

La SLA a été au coeur du « Ice Bucket Challenge », une campagne internationale qui visait à amasser des fonds pour stimuler la recherche.

Vague de sympathie

Les messages de sympathie ont afflué sur les réseaux sociaux depuis l'annonce de cette nouvelle.

Le député libéral dans Hull-Aylmer, Greg Fergus, a tenu à offrir son soutien à Mauril Bélanger.

« Il a toujours fait preuve de générosité envers moi, tant sous forme de conseil que d'appui », a-t-il mentionné par voie de communiqué. « Mes pensées et celles de ma famille accompagnent également Mauril, son épouse Catherine et leur famille. Ils pourront compter sur mon soutien et mon amitié tout au long de cette épreuve. »

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Politique fédérale