•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des résidents de Sept-Îles à la recherche de leurs ancêtres

Radio-Canada

La Semaine nationale de la généalogie est un bon prétexte pour tenter d'en savoir plus sur ses origines. Les centres de Bibliothèques et Archives nationales du Québec (BAnQ) ont ouvert leurs portes, samedi, pour tenter d'intéresser la population à cette science qui peut aussi devenir un passe-temps ou une passion.

À Sept-Îles, plusieurs personnes ont entrepris des démarches pour connaître leurs ancêtres. C'est le cas de Stéphane Paquette, dont les recherches sont bien amorcées. « J'aimerais ça remonter un peu l'histoire de ma famille, puis constituer la généalogie au complet », dit-il.

En consultant les documents du centre d'archives, il a réussi à en apprendre plus sur ses origines. « J'ai retracé mon ancêtre arrivé en nouvelle France, puis j'ai commencé du côté de ma mère à trouver les Acadiens qui se sont un peu dispersés depuis la déportation », raconte Stéphane Paquette.

Ouvert à tous

Cette journée portes ouvertes sert aussi à en apprendre davantage sur les services offerts par les centres d'archives un peu partout dans la province.

Certains pensent qu'on n'est pas ouvert au public.

Danielle Saucier, archiviste, centre BAnQ de Sept-Îles

Selon Danielle Saucier, qui est archiviste au centre BAnQ de Sept-Îles, les citoyens ne savent pas tous qu'ils ont accès aux lieux et aux gens qui y travaillent. « On est disponible pour les soutenir dans leurs recherches autant généalogiques qu'archivistiques. »

En fouillant dans des documents anciens et en utilisant certains logiciels spécialisés, les curieux réussissent à remonter dans le temps jusqu'à l'époque de leurs ancêtres.

D'après le reportage d'Alix-Anne Turcotti

Côte-Nord

Histoire