•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bataille du St-Laurent : un pêcheur gaspésien au milieu de l’enfer

Le reportage de Bruno Lelièvre
Radio-Canada

Le Centre interdisciplinaire de développement en cartographie des océans (CIDCO) a découvert deux nouvelles épaves, grâce à un ancien pêcheur gaspésien.

Les données de Guy Sainte-Croix, de Cap-des-Rosiers, ont permis à l'équipe de recherche de retracer le Inger Elisabeth et le Saturnus, coulés par un sous-marin allemand le 15 septembre 1942, pendant la bataille du Saint-Laurent.

Guy Sainte-Croix avait 17 ans en 1942. Un baptême de la mer qu'il n'oubliera jamais.

 C'était une belle journée, la mer était tranquille... On voyait le convoi de la marine marchande arriver. Je me souviens qu'un pêcheur a dit: S'il y a des sous-marins ça serait le bon moment pour les voir. Deux minutes après on a entendu une explosion.

Guy Sainte-Croix

Le 15 septembre, à 4 milles nautiques au large de Cap-des-Rosiers, le sous-marin allemand U-517 lance quatre torpilles en direction d'un convoi ....

Deux torpilles frappent la falaise à proximité du Cap Bon-Ami, et deux autres touchent leur cible.

Le premier bateau a explosé, et le deuxième, 5 minutes après, a explosé aussi... les coups de canon, les bombes de profondeurs, et nous il fallait naviguer dans ça... 

Guy Sainte-Croix

Monsieur Sainte-Croix raconte cette histoire avec moult détails, comme si cela s'était passé hier. 

Est du Québec

Histoire