•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Saint-Hubert-de-Rivière-du-Loup se dissocie de Marcel Aubut

Marcel Aubut lors d'une conférence de presse à Sotchi, en Russie, le 6 février 2014.
Marcel Aubut lors d'une conférence de presse à Sotchi, en Russie, le 6 février 2014. Photo: La Presse canadienne / Adrian Wyld
Radio-Canada

L'aréna de Saint-Hubert-de-Rivière-du-Loup change de nom et ne s'appellera plus aréna Marcel-Aubut. Les élus de la municipalité ont décidé de se dissocier de l'avocat, qui fait face à de nombreuses allégations de harcèlement sexuel.

M. Aubut est né à Saint-Hubert-de-Rivière-du-Loup et y a passé quelques années de sa vie.

Dans une résolution adoptée à l'unanimité au début du mois de novembre, les conseillers et le maire expliquent cette décision par le fait que Marcel Aubut a reconnu ses torts, que cet établissement est fréquenté par des jeunes et que la municipalité accorde une importance au respect des femmes.

On a considéré ça comme une reconnaissance qu'il y a des incidents un peu disgracieux qui se sont produits. Alors quand on est arrivé en réunion du conseil, on s'est dit que ça ne correspondait pas aux valeurs que nous voulons transmettre en tant que municipalité.

Gilles Couture, maire de Saint-Hubert-de-Rivière-du-Loup

L'ex-président du Comité olympique canadien, qui a quitté ses fonctions en octobre, a dit prendre un temps d'arrêt pour faire une « véritable introspection. »

Est du Québec

Politique