•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Employés impayés à l'ouverture du Centre Vidéotron : la Ville responsable?

Centre Vidéotron à Québec

Photo : ICI Radio-Canada/Pascal Poinalne

Radio-Canada

La Ville de Québec pourrait devoir dédommager des travailleurs temporaires embauchés comme préposés aux stationnements par le sous-contractant Les Constructions nouvelles lors de l'ouverture du Centre Vidéotron.

D'après des informations de Yannick BergeronTwitterCourriel

L'entreprise du propriétaire Patrick Tremblay avait remporté un appel d'offres de la Ville de Québec afin de fournir de la main-d'œuvre sur les terrains d'ExpoCité.

Or, selon des informations obtenues par Radio-Canada, des usagers de la Maison de Lauberivière recrutés par l'entrepreneur en septembre n'ont toujours pas été payés pour leur travail.

Selon Me Robert L. Rivest, directeur aux affaires juridiques de la Commission des normes du travail, les obligations d'un employeur principal et d'un sous-traitant sont claires en pareilles situations.

À défaut par le sous-contractant de verser les sommes qui sont dues, l'employeur principal en est responsable.

Me Robert L. Rivest, directeur aux affaires juridiques à la Commission des normes du travail

La Commission des normes du travail a ouvert une enquête en raison de nombreuses plaintes reçues dans ce dossier.

« Effrayant », dit Shoiry

Le chef de l'opposition à l'hôtel de ville, Paul Shoiry, n'en revient pas.

Le chef de l'opposition à l'hôtel de ville, Paul Shoiry, trouve « effrayant » que des usagers de Lauberivière soient laissés pour compte dans le dossier.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le chef de l'opposition à l'hôtel de ville, Paul Shoiry, trouve « effrayant » que des usagers de Lauberivière soient laissés pour compte dans le dossier.

Photo : ICI Radio-Canada

« Ça n'a aucun sens qu'un entrepreneur profite de gens qui sont plus vulnérables, plus démunis », dit-il.

Selon lui, la situation est une autre preuve de la mauvaise gestion d'ExpoCité. Paul Shoiry estime que le maire Labeaume doit prendre « ses responsabilités » et faire des vérifications sur l'administration d'ExpoCité.

Advenant que le sous-traitant Les Constructions nouvelles ne remplisse pas ses obligations envers ses employés, la Ville de Québec doit trouver une façon de les dédommager.

« On a quand même une responsabilité envers le public et je pense que la Ville doit s'assurer que les entrepreneurs qui sont embauchés par la Ville payent leurs employés », a-t-il tranché.

Pour sa part, la Ville de Québec dit attendre les conclusions de la Commission des normes du travail avant de se prononcer. Elle affirme toutefois qu'elle entend collaborer, s'il y a lieu.

Québec

Relations de travail