•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

15 ans plus tard, la rue Albert Dubé se fait toujours attendre 

Les proches du Fransaskois Albert Dubé attendent depuis maintenant 15 ans une rue à son nom à Regina.
Les proches du Fransaskois Albert Dubé attendent depuis maintenant 15 ans une rue à son nom à Regina. Photo: Éditions de la nouvelle plume
Radio-Canada

Le pionnier fransaskois Albert Dubé figure sur une liste de 400 noms mise à la disposition des promoteurs immobiliers de Regina afin de nommer les nouvelles rues de la ville. Son nom fait partie de cette liste depuis 15 ans et n'a toujours pas trouvé preneur. Des membres de la communauté francophone se demandent maintenant quelles sont les options disponibles pour que cette rue puisse voir le jour.

Mary-Ann Dubé, la veuve d'Albert Dubé, a proposé sa candidature. Le nom de M. Dubé se trouve actuellement sur une liste tenue par le Comité de nomination civique de la Ville de Regina. Cette liste est ensuite remise aux promoteurs immobiliers, qui choisissent de nommer une rue en l'honneur de quelqu'un, ou d'utiliser un nom générique.

Michel Dubé, le fils d'Albert Dubé a appris en début de semaine l'existence de cette liste. Sans vouloir exercer des pressions sur la ville, il se questionne sur l'efficacité de cette liste.

Si on veut être sérieux dans l'utilisation de cette liste, qu'on mette en place des mesures qui assureront une utilisation éventuelle.

Michel Dubé, fils d'Albert Dubé

Les promoteurs immobiliers peu friands de patrimoine

La méthode actuelle, qui laisse aux promoteurs immobiliers le choix de nommer une rue, est critiquée par l'historien fransaskois Laurier Gareau. Selon lui, ces promoteurs ignorent très souvent le patrimoine dans leur choix.

Il avance cependant qu'une rue nommée au hasard dans un quartier résidentiel ne serait pas à la hauteur de ce qu'a été Albert Dubé. Il souhaite voir quelque chose de plus symbolique.

Une des possibilités pourrait être la 9e Avenue Nord ou le pavillon secondaire de l'École Monseigneur de Laval ainsi que le Carrefour Horizons où se trouvent les associations. Il y aurait peut-être possibilité de convaincre la Ville de Regina de renommer juste cette section-là

Laurier Gareau, historien

Rue Dubé ou Rue Dube ?

Plusieurs croient que le fait que le nom de famille Dubé possède un accent a pu nuire à la candidature d'Albert Dubé.

Si la demande avait été faite au nom de Dube, sans accent, le comité aurait peut-être pu considérer ce nom comme un prénom et ne pas prendre en considération la candidature.

Renommer une rue, plutôt qu'attendre

L'option de renommer une rue est soumise à plusieurs critères, dont celui de la pertinence, selon le directeur du secrétariat à la Ville de Regina, Jim Nicol.

Pour ce faire, on doit trouver un secteur qui a un lien direct avec la vie de M. Dubé, ce qui laisse une moins grande marge de manœuvre.

De plus, les requérants doivent s'adresser au département d'urbanisme de la ville qui doit par la suite faire des consultations auprès des commerçants et des résidents.
La demande est ensuite portée à la Commission d'urbanisme qui la recommande au conseil municipal.

De son côté, Mary-Ann Dubé, croit que si certains organismes y travaillent, la rue en l'honneur de son défunt mari pourrait voir le jour. « Une personne, je ne sais pas. Mais des organisations qu'il a aidées, qu'il avait fondées, même, peut-être qu'ils peuvent faire quelque chose dans ce regard », croit Mme Dubé.

Saskatchewan

Francophonie