•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Élections à T.-N.-L. : le NPD mise tout sur la capitale, Saint-Jean

Earle McCurdy, chef du NPD de Terre-Neuve-et-Labrador

Earle McCurdy, chef du NPD de Terre-Neuve-et-Labrador

Photo : CBC

Radio-Canada

À quelques jours des élections à Terre-Neuve-et-Labrador, le NPD se concentre sur la lutte dans les circonscriptions de Saint-Jean et des environs.

Le chef, Earle McCurdy, affirme qu'il va se concentrer sur la course dans sa propre circonscription, Saint-Jean Ouest, qu'il n'est pas assuré de gagner.

Il va également prêter main-forte à l'ancienne chef Lorraine Michael, dans la circonscription de Saint-Jean Est-Quidi Vidi , à Gerry Rogers dans Saint-Jean Centre et à une poignée d'autres candidats néo-démocrates qui ont des chances de l'emporter, lors des élections de lundi.

« Je pense que ce que je fais ici [à Saint-Jean] est le meilleur moyen de soutenir tous nos candidats parce que nous sommes dans le centre médiatique de la province. C'est ici que vit une grande partie de la population et dans une large mesure, c'est ici que  l'action va se passer lors des derniers jours de campagne », a déclaré M. McCurdy lors d'un événement de campagne mercredi matin.

Selon un récent sondage, Earle McCurdy arrive au troisième rang des intentions de vote dans Saint-Jean Ouest. Son parti arrive aussi troisième dans les intentions de vote au niveau provincial. Certains observateurs politiques affirment même que le NPD pourrait être balayé de la carte lundi soir.

Un débat qui a changé la donne?

Mais le NPD refuse de s'avouer vaincu. Earle McCurdy est convaincu que le débat, en début de semaine, a donné un nouvel élan à son parti.

Il pense aussi que des électeurs commencent à déchanter au sujet des libéraux de Dwight Ball - les meneurs dans les sondages - depuis le dévoilement de leur plateforme électorale, le week-end dernier.

Le NPD et le Parti conservateurs ont tous deux remis en cause les projections financières contenues dans cette plateforme. Les libéraux se sont engagés à réduire les dépenses gouvernementales de 400 millions de dollars d'ici quatre ans.

Selon le NPD, les libéraux ne pourraient atteindre cet objectif sans licenciements massifs. Il croit d'autre part que les nouveaux revenus anticipés par le Parti libéral grâce à une diversification de l'économie ne seront pas au rendez-vous.

Acadie

Politique