•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Élections aux T.N.-O. : un vent de changement à l’Assemblée législative

Environ la moitié de la population des T.N.-O. vit dans la capitale, Yellowknife.
Environ la moitié de la population des T.N.-O. vit dans la capitale, Yellowknife. Photo: ICI Radio-Canada/Geneviève Normand
Radio-Canada

Les électeurs des Territoires du Nord-Ouest ont opté pour le changement lundi. Des 19 députés élus, 11 feront leur apparition pour la première fois à l'Assemblée législative. Le prochain gouvernement territorial sera formé de 17 hommes et de 2 femmes.

Un texte de Geneviève NormandTwitterCourriel

Toutefois, les résidents des Territoires du Nord-Ouest ne connaîtront pas leur premier ministre avant la mi-décembre. Le gouvernement territorial est particulier en ce sens : le président de la Chambre, le premier ministre et les ministres sont choisis par les députés élus au terme d'un vote secret. Celui-ci se déroulera le 16 décembre. Ce système politique, sans partis politiques, est appelé un gouvernement de consensus.

L'intérieur de la Chambre de l'Assemblée législative des Territoires du Nord-OuestL'intérieur de la Chambre de l'Assemblée législative des Territoires du Nord-Ouest Photo : ICI Radio-Canada/Geneviève Normand

Des 19 députés élus, 8 ont déjà siégés et font donc un retour à l'Assemblée législative des Territoires du Nord-Ouest, située à Yellowknife. Le premier ministre sortant Robert R. McLoed a été réélu dans la circonscription de Yellowknife South et pourrait tenter de décrocher un second mandat à titre de premier ministre, ce qui serait une première dans l'histoire des Territoires du Nord-Ouest.

Quatre des sept ministres du Cabinet sortant ont été réélus, dont l'ancien premier ministre. Il s'agit de Robert C. McLeod (Inuvik Twin Lakes), Robert R. McLeod (Yellowknife South), Glen Abernethy (Great Slave) et Tom Beaulieu (Tu Nedhe-Wiilideh). Deux des députés élus portent effectivement le nom de Robert McLeod. Le Cabinet des Territoires du Nord-Ouest est composé de six ministres et du premier ministre. 

« Rien ne dit que les ministres sortants seront réélus au sein du Conseil exécutif », a toutefois mis en garde la consultante et ancienne conseillère spéciale au Bureau du premier ministre, Joanne Barnaby. « J'espère au moins qu'il y aura une femme à y siéger », a-t-elle affirmé sur les ondes de CBC North où Mme Barnaby faisait partie du panel de commentateurs de la soirée électorale.

De son côté, la commentatrice politique Stephanie Irlbacher-Fox a affirmé que bon nombre des députés élus ont une très forte candidature et seraient aptes à sièger au sein du Conseil exécutif. Elle a aussi précisé que plusieurs élus territoriaux sont des gens très éduqués.

Quand je pense aux députés qui pourraient être intéressés à devenir premier ministre, je pense à Jackson Lafferty, Tom Beaulieu, Bob McLeod et j'espère que Glen Abernethy sera intéressé aussi. Ce sont des députés qui pourraient devenir premier ministre de par leur forte candidature.

Joe Handley, ancien premier ministre

Députés élus :

  • Deh Cho : Michael Nadli
  • Frame Lake : Kevin O'Reilly
  • Great Slave : Glen Abernethy
  • Hay River North : Rocky (R.J.) Simpson
  • Hay River South : Wally Schumann
  • Inuvik Boot Lake : Alfred Moses
  • Inuvik Twin Lakes : Robert C. McLeod
  • Kam Lake : Kieron Testart
  • Mackenzie Delta : Frederick Blake Jr.
  • Monfwi : Jackson Lafferty (élu sans opposition)
  • Nahendeh : Shane Thompson
  • Nunakput : Herbert Nakimayak
  • Range Lake : Caroline Cochrane
  • Sahtu : Daniel Mcneely
  • Thebacha : Louis Sebert
  • Tu Nedhe-Wiilideh : Tom Beaulieu
  • Yellowknife Centre : Julie Green
  • Yellowknife North : Cory Vanthuyne
  • Yellowknife South : Robert R. McLeod (premier ministre sortant)

Dans le cadre des élections aux Territoires du Nord-Ouest, 60 candidats se disputaient 19 sièges.

Un seul candidat a été élu sans opposition. Il s’agit de Jackson Lafferty qui représente les électeurs de Monfwi, une circonscription au nord-ouest de la capitale Yellowknife.

Les Territoires du Nord-Ouest, qui ont une population de 44 000 citoyens, comptent 30 427 électeurs inscrits sur les listes électorales.

Qu'est-ce qu'un gouvernement par consensus?
Un gouvernement par consensus est très différent d'un gouvernement fondé sur des partis politiques. Les candidats qui se présentent aux élections se font élire comme des députés indépendants. Ils ne sont associés à aucun parti. Après la tenue d'un scrutin tous les quatre ans, les 19 députés élus à l'Assemblée législative des Territoires du Nord-Ouest élisent par vote secret le président de la Chambre, le premier ministre et les six ministres qui forment le Conseil exécutif. Les 11 députés restants agissent à titre de « simples députés » et forment une « opposition non officielle ». Outre les Territoires du Nord-Ouest, seul le Nunavut, qui jadis faisait partie de ce même territoire, a recours à ce système politique.

Alberta

Politique