•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Toronto : meilleure ville au monde pour les jeunes

L'enseigne est illuminée aux couleurs du drapeau français.
Le rassemblement doit avoir lieu devant l'hôtel de ville de Toronto. Photo: Eve Caron
Radio-Canada

Pour les jeunes de 13 à 25, il fait bon vivre à Toronto. C'est le constat de la Fondation Citi qui a rendu public son index « Youth Economy Strategy », qui cherche à offrir aux politiciens et chefs d'entreprises des données comparatives sur la situation des jeunes dans 35 villes du monde.

La ville de Toronto a obtenu une note de 77,4 sur 100. La ville est au premier rang de 10 des 31 critères, dont la facilité de commencer une entreprise, la qualité des possibilités d'emplois pour les jeunes et l'accès à la technologie.

New York figure au 2e rang et Chicago au 3e rang du palmarès.

L'indexe a évalué les villes dans quatre domaines : le soutien gouvernemental et institutionnel pour les jeunes, les possibilités d'emplois et d'entrepreneuriat, l'éducation et la formation, ainsi que le capital social et humain. D'autres indicateurs comme le soutien que le gouvernement municipal offre aux jeunes et la présence et l'efficacité de réseaux jeunesse. L'index s'est appuyé sur des données de « The Economist Intelligence Unit ».

Toutefois, le rapport reconnait que les jeunes de Toronto seront confrontés à certains défis pendant encore quelque temps, notamment le taux de chômage élevé qui touche ce segment de la population.  Présentement le taux de chômage chez les jeunes de Toronto est de 18%, soit deux fois plus élevé que la moyenne générale de la municipalité. Le déclin du secteur manufacturier et la croissance du secteur des services, où les emplois sont plus précaires, expliquerait cette différence.

Ontario

Société