•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Joanne Morency remporte le Prix de poésie Radio-Canada 2015

L'auteure Joanne Morency.

L'auteure Joanne Morency.

Photo : Robert Dubé

Radio-Canada

Le jury du Prix de poésie Radio-Canada (Nouvelle fenêtre), composé cette année du poète Rogers Des Roches (Prix Athanase-David 2013), de la poète innue Rita Mestokosho, et de l'artiste peintre et poète acadienne Dyane Léger, a choisi d'accorder le Prix de poésie Radio-Canada 2015 à Joanne Morency pour Ni le nom des caresses en français.

L'auteure sera en entrevue avec Marie-Louise Arsenault à Plus on est de fous, plus on lit! cette semaine sur les ondes d'ICI Radio-Canada Première.

Le nom du lauréat du CBC Creative Poetry Prize a également été dévoilé lundi, et on peut lire son texte sur CBC Books (Nouvelle fenêtre).

Lire le poème gagnant : Ni le nom des caresses en français

Originaire de Sherbrooke, Joanne Morency vit à Maria, en Gaspésie, depuis 25 ans. Titulaire d'une maîtrise en psychologie, elle a travailllé dans le réseau de la santé durant plusieurs années avant de bifurquer vers le domaine de la rédaction et des communications, dans le but ultime de consacrer sa vie à l'écriture littéraire.

Joanne Morency a publié son premier livre en 2009 et son cinquième en 2014. Elle donne des ateliers d'écriture poétique et est formatrice à l'École nationale de haïku de Baie-Comeau.

Quand j'étais petite fille et que je lisais au lit, les matinées de congé, je me disais déjà qu'un jour j'allais écrire des livres moi aussi. J'ai mis beaucoup de temps à m'y mettre, ce qui peut expliquer que j'écris beaucoup... J'avais bien du matériel en réserve!

Joanne Morency

Pour Joanne Morency, la poésie est « un frôlement entre l'univers intérieur et le monde extérieur, un amalgame du concret et de l'impalpable. »

La poésie [...] a cette faculté de replacer un peu ce qui est "flottant" en moi, tout en me resituant dans le monde. De même pour le lecteur, qui à sa façon et à chaque lecture laisse se reconstruire en lui la réalité. Car s'il appartient au poète d'évoquer l'implicite, c'est au lecteur d'écrire les silences entre les vers et de s'y déposer, découvrant ainsi un palier à mi-étage entre deux pensées... Cet espace parallèle auquel nous prêtons d'ordinaire si peu attention dans le flux de l'action et des obligations.

Joanne Morency

Son poème Ni le nom des caresses en français a été choisi parmi près de 600 poèmes inédits soumis au concours cette année.

L'auteure y aborde le rapport à la solitude, le rapport à l'écriture et le rapport à l'intimité.

Je n'ai pas choisi d'écrire sur ce thème. J'ai écrit, en vers, ce qui se présentait et le poème s'est créé au fil des jours. Toutefois, je pense que je n'aurais pas pu évoquer ce magma intérieur et ces questionnements intimes autrement que sous la forme poétique.

Joanne Morency

Le jury séduit à la première lecture

Le jury a été séduit dès la première lecture par « le souffle, la cohérence, et la présence singulière de ce texte, dont on ne peut douter qu'il est de la poésie. »

Dans Ni le nom des caresses en français (le titre est magnifique), une femme décrit sa détresse, sa sensation d'être hors d'elle-même, éloignée d'elle-même, transparente. Sans jamais tomber dans la lamentation, ce long poème multiplie les images parfois d'une extrême sensibilité : « j'essuyais les carreaux / de l'intérieur seulement », « je ne connaissais d'heure que la mémoire / alignant ses oiseaux sur un fil », « la mer était un ciel / que l'on pouvait toucher ». 

Le jury du Prix de poésie Radio-Canada 2015 : Roger Des Roches, Rita Mestokosho et Dyane Léger

Une bourse de 6000 $

Joanne Morency recevra 6000 $, offerts par le Conseil des arts du Canada, et aura droit à une résidence d'écriture au Centre Banff, en Alberta. Son texte sera publié dans le numéro de décembre du magazine Air Canada enRoute, qui compte 1 million de lecteurs mensuellement.

Les quatre finalistes recevront chacun 1000 $, offerts par le Conseil des arts du Canada. Les voici :


Véritable tremplin pour les auteurs canadiens, le Prix de poésie Radio-Canada (Nouvelle fenêtre) est ouvert à tous, amateurs ou professionnels. Il récompense chaque année les meilleurs poèmes ou groupes de poèmes inédits soumis au concours. Le gagnant reçoit 6000 $, offerts par le Conseil des arts du Canada, une résidence d'écriture au Centre Banff, en Alberta, et voit son texte publié dans le magazine Air Canada enRoute et sur ICI Radio-Canada.ca. Les finalistes reçoivent chacun 1000 $, offerts par le Conseil des arts du Canada, et leur texte est publié sur ICI Radio-Canada.ca.

Estrie

Livres