•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une journée du hijab à Halifax 

Trois femmes portent le hijab.

Trois femmes portent le hijab.

Photo : iStock

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les membres de la communauté musulmane d'Halifax veulent s'attaquer aux préjugés entourant le hijab. Ils invitent donc les gens à se rendre à a bibliothèque municipale d'Halifax, samedi, dans le cadre de la première journée du hijab.

Les visiteurs pourront poser toutes leurs questions sur le hijab, discuter avec des experts et même en essayer un, s'ils le désirent.

Qu'est-ce que le hijab ?

Le hijab est porté sur la tête par les femmes musulmanes et laisse le visage apparent. Lorsque le visage est couvert, on parle de niqab, de burqa ou encore de sitar.

Abdelkader Tayebi, un imam d'Halifax, espère que cette expérience permettra aux gens de mieux comprendre ce que signifie le hijab. 

« Ce n'est plus quelque chose qui est associé à une minorité, mais ça semble encore être une préoccupation pour les Canadiens, explique-t-il. C'est vu comme quelque chose d'importé de l'extérieur, du Moyen-Orient, alors que c'est aussi devenu un symbole canadien. »

M. Tayebi affirme qu'il y a encore de nombreuses fausses croyances entourant le hijab, entre autres, que les hommes forcent les femmes à le porter.

L'une des organisatrices de l'événement, Maram Saidi, croit que le simple fait d'essayer le hijab permettra aux gens de mieux comprendre la réalité des femmes musulmanes. Elle souligne que depuis les attentats de Paris, les musulmans sont montrés du doigt.

Abdelkader Tayebi affirme que sa femme s'est fait crier des insultes cette semaine. On lui a notamment demandé de « retourner d'où elle vient ».

« Nous croyons que c'est un bon moment pour les Canadiens de se rassembler et de reconnaître nos différences », affirme Maram Saidi. Elle croit que cet journée montrera que les musulmans sont humains.

De son côté, une conseillère municipale d'Halifax, Jennifer Warrs, estime que cet événement est un bon moyen d'entamer une discussion respectueuse avec la communauté musulmane.

Avec les informations de avec La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Acadie