•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Où logera-t-on les 25 000 réfugiés syriens?

Entrée sur le site de la base de Valcartier

Entrée sur le site de la base de Valcartier

Radio-Canada

Les 25 000 réfugiés syriens attendus au Canada pourraient-ils être logés sur les bases des Forces canadiennes?

Un texte de Denis-Martin ChabotTwitterCourriel

Vérification faite : ce sera tout un casse-tête. D'abord, il n'y a que 12 000 logements sur les bases militaires et la plupart sont déjà occupés par des militaires et leurs familles.

Par contre, on envisage de demander aux militaires célibataires de libérer leur appartement pour faire place aux Syriens.

La grande majorité des réfugiés kosovars arrivés en 1999 ont été hébergés dans des camps de cadets répartis sur huit bases, dont Trenton et Borden, en Ontario, et Valcartier, au Québec.

À l'époque, nous avions logé les réfugiés dans des camps de cadets qui n'étaient pas occupés à ce temps de l'année. On a pu les garder pendant trois mois avant de les loger dans la communauté.

Gaston Cloutier, commandant de la 8e escadre à la base de Trenton à l'époque de l'accueil des réfugiés kosovars

Or, il y avait 5000 Kosovars en 1999, et ils étaient arrivés au printemps. Il y a une vingtaine de camps de cadets au pays, mais ces camps ne sont pas tous équipés pour l'hiver.

De l'avis des experts, il faudra trouver des hébergements temporaires à l'extérieur des bases. En Ontario, le gouvernement songe à réquisitionner des hôpitaux désaffectés.

Les villes prêtes à accueillir des réfugiés :

Carte de villes québécoises qui ont manifesté leur intérêt pour accueillir des réfugiés syriens.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

13 villes québécoises ont manifesté leur intérêt jusqu'ici pour accueillir des réfugiés syriens.

Photo : Radio-Canada

La version originale de ce document a été modifiée. Pour des raisons techniques, la version interactive de la carte n'est plus disponible.

Épreuves des faits

Société