•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des traces de l'homme datant de plus de 6000 ans à Kegaska

Site des recherches archéologiques de Kegaska.
Site des recherches archéologiques de Kegaska. Photo: Marc-André Béchard
Radio-Canada

Un inventaire archéologique à Kegaska a révélé des traces de l'occupation humaine sur la Basse-Côte-Nord qui dateraient de 6000 à 8000 ans.

À la demande de la municipalité Côte-Nord-du-Golfe-Saint-Laurent, Archéo-Mamu Côte-Nord a sondé des sites au potentiel archéologique. La communauté de Kegaska projette de construire une infrastructure d'accueil touristique. La mission de l'équipe d'Archéo-Mamu consistait à localiser les vestiges et à déterminer s'ils sont menacés par le projet.

Selon le directeur d'Archéo-Mamu Côte-Nord, François Guindon, le sondage sur l'île de Kegaska a dévoilé la présence de campements, des pointes de projectiles intactes et des centaines d'éclats de taille de pierre.

Lorsque nos archéologues sont arrivés sur le terrain, ils ont effectivement confirmé la présence de trois à quatre foyers, ils ont trouvé d'autres vestiges de l'occupation humaine paléohistorique.

François Guindon, directeur d'Archéo-Mamu.

Toutefois, les sondages ne suffisent pas à documenter un site, selon l'archéologue.

« L'inventaire nous donne des données très, très fragmentaires. En fait, ça nous permet de dire qu'il y a effectivement un site. Sauf que là, on veut savoir qu'est-ce qu'il y a d'autres autour. Donc une fouille, avant que l'infrastructure soit construite, pourrait être envisagée », a-t-il souligné.

Pointe de projectiles retrouvée à Kegaska.Pointes de projectiles retrouvées à Kegaska. Photo : Marc-André Béchard

Les recherches ont été réalisées en collaboration avec le conseil de la nation innue de Natashquan.

Est du Québec

Société