•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nord de la C.-B. : Trudeau demande un moratoire sur le trafic pétrolier

Un navire pétrolier à Vancouver.
Un navire pétrolier à Vancouver. Photo: Jonathan Hayward/Canadian Press
Radio-Canada

Le premier ministre Justin Trudeau a réclamé un moratoire sur le transport de pétrole brut le long de la côte nord de la Colombie-Britannique, dans une lettre de mandat adressée à son ministre des Transports (Nouvelle fenêtre), Marc Garneau.

Cette suspension est une de ses promesses électorales faites lors de la campagne. Elle a été applaudie par des groupes écologistes, dont Karen Mahon, une responsable de ForestEthics.

« Cette décision met fin à la dangereuse proposition du pipeline Northern Gateway », dit-elle.

Cet oléoduc controversé d'Enbridge fait l'objet de vifs débats depuis des années. Il doit acheminer du pétrole brut des sables bitumineux de l'Alberta vers Kitimat, en Colombie-Britannique, pour ensuite être transporté par bateau vers les marchés asiatiques.

La base de Kitsilano 

Dans une autre lettre adressée au ministre des Pêches, des Océans et de La Garde côtière (Nouvelle fenêtre), Hunter Tootoo, M. Trudeau demande à ce que soit rouverte la base de La Garde côtière de Kitsilano, à Vancouver.

Le gouvernement Harper l'avait fermé en 2013, malgré de vives protestations en Colombie-Britannique. La première ministre Christy Clark avait même qualifié ce geste « d'irrespectueux ».

M. Trudeau demande également que le ministère des Pêches donne suite aux recommandations de la Commission Cohen sur le rétablissement des populations de saumon dans le fleuve Fraser.

Dans son rapport de 2012, le commissaire Bruce Cohen avait entre autres réclamé la fermeture d'une douzaine de piscicultures qui posaient trop de risques à la montaison des saumons.

Colombie-Britannique et Yukon

Politique fédérale