•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jusqu'à 350 réfugiés syriens pour Moncton

Le nouveau gouvernement libéral canadien a promis d’accueillir 25 000 réfugiés syriens d’ici la fin de l’année. (Photo: Robert Atanasovski Agence France-Presse)

Le gouvernement libéral a promis d’accueillir 25 000 réfugiés syriens d’ici la fin de l’année. (Photo: Robert Atanasovski Agence France-Presse)

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le Grand Moncton se prépare à accueillir jusqu'à 350 réfugiés syriens d'ici la fin de l'année. Une réunion publique a eu lieu jeudi soir à l'école Edith Cavell de Moncton pour informer la population de la marche à suivre.

Un texte de Antoine Trépanier TwitterCourriel

Le gouvernement fédéral maintient son objectif d'accueillir 25 000 réfugiés syriens d'ici la fin de 2015 et Moncton au Nouveau-Brunswick se prépare à accueillir sa part de nouveaux arrivants.

Des organismes de la région évoquent la possibilité que Moncton accueille de 250 à 300 réfugiés dans le Grand Moncton, tout en précisant que le gouvernement fédéral et la province du Nouveau-Brunswick pourraient demander à la communauté d'en recevoir jusqu'à 350.

Nous espérons pouvoir offrir aux réfugiés la possibilité d'être à la maison, ici à Moncton.

Une citation de :George LeBlanc, maire de Moncton
Le maire de Moncton, George LeBlanc, et la députée fédérale de Moncton-Riverview-Dieppe, Ginette Petitpas Taylor.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le maire de Moncton, George LeBlanc, et la députée fédérale de Moncton-Riverview-Dieppe, Ginette Petitpas Taylor

Photo : ICI Radio-Canada/Antoine Trépanier

Aucune décision finale n'a encore été prise, mais la députée fédérale de Moncton-Riverview-Dieppe, Ginette Petitpas Taylor, confirme cependant que d'ici une semaine, les détails seront connus sur le nombre de réfugiés et la marche à suivre pour l'intégration de ces derniers dans la communauté.

« Je n'ai pas eu l'occasion de parler avec le ministre [de l'Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté, John] McCallum, à ce sujet-là. On n'a pas eu de réunion à ce sujet formellement. Je pense qu'on peut accueillir un nombre très intéressant », a déclaré Mme Petitpas Taylor. 

Cette dernière affirme que le dossier des réfugiés syriens représente son dossier « prioritaire » à l'heure actuelle. 

Pour sa part, le maire de Moncton, George LeBlanc, a tendu la main aux réfugiés syriens en disant que l'« immigration a tjrs été une force positive du Grand Moncton ».

Une rencontre publique avait lieu à Moncton.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Une rencontre publique avait lieu à Moncton.

Photo : ICI Radio-Canada/Antoine Trépanier

Un représentant de l'Association multiculturelle du Grand Moncton (AMGM) participera d'ailleurs à une téléconférence vendredi avec Citoyenneté et Immigration Canada et une trentaine d'autres organismes communautaires pour déterminer des prochains gestes à poser dans l'accueil de ces réfugiés.

Pendant près de deux heures, jeudi, plus de 175 résidents ont rencontré des experts et organisations pour en savoir davantage sur le processus d'accueil. Ces résidents voulaient essentiellement connaître les marches à suivre pour faciliter l'intégration de nouveaux arrivants dans les prochaines semaines. Plusieurs ont postulé pour devenir bénévoles à l'AMGM, alors que d'autres comptent entamer des démarches pour parrainer des réfugiés syriens.

Des organisations comme l'Association multiculturelle du Grand Moncton, la Convention des églises baptistes de l'Atlantiques, l'avocate spécialisée en droit de l'immigration Josie Marks et la croix rouge participaient à cette séance.

D'autres réunions du genre pourraient être organisées dans les prochaines semaines. 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Acadie