•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Survivre au stress financier des Fêtes

Des activités des Fêtes en famille ou entre amis peuvent créer de meilleurs souvenirs que des cadeaux et de grandes réceptions.

Des activités des Fêtes en famille ou entre amis peuvent créer de meilleurs souvenirs que des cadeaux et de grandes réceptions.

Photo : La Presse canadienne / Frank Gunn

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Pour beaucoup d'Albertains frappés de plein fouet par le ralentissement économique, les dépenses du temps des Fêtes peuvent causer du stress et remettre des traditions en question cette année.

Un texte de Gabrielle Michaud-SauvageauTwitterCourriel

Quelques experts offrent des conseils pour dépenser de façon raisonnable durant les Fêtes.

La période des Fêtes amène des tentations de dépenses auxquelles bien des Albertains ont de la difficulté à résister, constate Brian Betz, conseiller chez Money Mentors, un organisme sans but lucratif qui aide les Albertains en matière de finances personnelles.

Les gens sont dans l'esprit de Noël et se laissent emporter. Malheureusement, ça entraîne des dépenses excessives

Une citation de :Brian Betz, conseiller chez Money Mentors

Comme tous les conseillers financiers, il insiste sur l'importance de préparer un budget pour ses dépenses de fin d'année et de faire des efforts pour s'y limiter. Or, l'exercice n'est pas aussi simple qu'il paraît, reconnaît Kyle Murray, professeur de marketing à l'Université de l'Alberta et directeur de l'École de commerce au détail.

Les achats impulsifs viennent rapidement déséquilibrer les budgets préparés avec les meilleures intentions.

« En moyenne, quand les gens vont magasiner, environ 50 % des fois, ils font des achats qui n'étaient pas planifiés, ils achètent des choses qu'ils ne planifiaient pas acheter », affirme M. Murray.

Pour aider à s'en tenir à son budget, il recommande de ne pas sortir faire des achats sans une liste précise des choses à acheter.

Il met également en garde contre la tentation d'utiliser la carte de crédit trop rapidement.

Idéalement, vous ne dépenseriez que de l'argent comptant durant les Fêtes.

Une citation de :KyleMurray, professeur de marketing à l'Université de l'Alberta et directeur de l'École de commerce au détail

« Si vous devez emprunter, il est raisonnable d'emprunter seulement un montant que vous pouvez rembourser, je dirais, durant le premier trimestre de l'année », indique M. Murray.

Conseils d'experts pour des Fêtes moins chères :

  • Commencer à magasiner tôt pour profiter des promotions
  • Chercher les meilleurs prix en ligne
  • Prévoir un échange de cadeaux plutôt que de donner un cadeau à tout le monde
  • Préparer un cadeau fait à la main en utilisant ses talents manuels
  • Donner une ou quelques heures de son temps en cadeau
  • Organiser une activité bénévole en famille ou entre amis plutôt qu'une fête
  • Chercher une activité gratuite ou à bas prix à faire en famille
  • Commencer à économiser dès janvier pour les Fêtes l'an prochain

S'endetter pour payer des cadeaux, des voyages et des repas luxueux ne ferait qu'aggraver une situation déjà précaire pour beaucoup d'Albertains. Ces derniers ont d'ailleurs la dette de consommation la plus élevée au pays, en moyenne plus de 27 000 $, selon l'agence Equifax.

Un rapport de l'agence TransUnion montre également qu'avec le ralentissement économique, davantage d'Albertains ont du mal à payer leurs dettes.

Le rapport publié en novembre indique que le nombre d'Albertains qui n'arrivent pas à effectuer un paiement depuis au moins 90 jours est en augmentation en Alberta depuis le milieu de l'année.

Être réaliste

Il faut rester réaliste par rapport à sa situation financière actuelle, insiste Bruno Mercier, conseiller en placements à la Financière Banque Nationale.

Pour les familles des dizaines de milliers d'Albertains qui ont perdu leur emploi au cours des derniers mois, cela pourrait dire qu'il faudra organiser des Fêtes un peu différentes cette année.

Les enfants n’ont pas besoin de cadeaux chers pour passer un bon temps des Fêtes, rappelle le conseiller financier Bruno Mercier.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Offrir un animal comme cadeau de Noël demande une réflexion de toute la famille.

Photo : iStock

L'important est de parler de façon ouverte et honnête de la situation en famille, croit Bruno Mercier.

« Même les enfants d'un âge assez jeune peuvent comprendre. Si papa a perdu [son emploi] si maman a perdu [son emploi], ils peuvent comprendre que les choses ne soient pas pareilles qu'elles l'étaient l'an passé. »

Menées sur un ton calme, les discussions sur les défis financiers de la famille peuvent être une occasion pour les enfants d'apprendre comment gérer leurs finances personnelles de façon responsable, estime M. Mercier.

Le conseiller financier Brian Betz pense que le même genre de discussion devrait avoir lieu avec la famille élargie pour déterminer comment se dérouleront les activités des Fêtes. « Il y a toutes sortes d'occasions d'avoir une conversation dans la famille pour déterminer ce qu'on veut faire, ce qui pourrait être une expérience agréable », souligne-t-il.

Le plus important c'est de passer du temps en famille, et pas de dépenser de l'argent

Une citation de :Brian Betz, conseiller financier

« Nous devrions nous concentrer sur ce qu'on peut faire plutôt que sur ce qu'on ne peut pas faire », résume Scott Hannah, président-directeur général de l'agence de conseil financier Credit Counselling Society. Il suggère de chercher des activités à bas prix à faire en famille ou entre amis plutôt que de partir à la chasse aux cadeaux.

Préparer l'an prochain

Les dépenses des Fêtes ne devraient pas être un fardeau financier, mettent en garde de nombreux experts.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les dépenses des Fêtes ne devraient pas être un fardeau financier, mettent en garde de nombreux experts.

Photo : Getty Images / YinYang

Sitôt les Fêtes de cette année terminées, l'idéal est de ne pas tarder pour économiser en prévision de l'année suivante, conseille Bruno Mercier.

« On sait qu'on va avoir un gros mois au mois de décembre, on peut commencer à se préparer pour ça au mois de janvier. »

L'expérience de cette année peut nous permettre de mieux planifier pour l'avenir et éviter d'être pris au dépourvu devant un relevé de carte de crédit monstrueux en janvier, souligne Brian Betz.

« Si vous êtes organisé et que vous avez fait un plan, alors vous pouvez dire ­­"D'accord, je vais épargner 50 $ par mois et quand Noël approchera l'an prochain, j'aurai l'argent, je serai prêt, je saurai ce que j'ai dépensé l'an dernier, combien ça va coûter globalement, j'ai eu les conversations avec la famille", et vous pouvez profiter de Noël et avoir des Fêtes sans stress. »

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !