•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le domaine des Pères de Sainte-Croix du Lac-Simon encore à vendre

Le domaine était la résidence d'été des Pères de Sainte-Croix depuis 1933.

Le domaine était la résidence d'été des Pères de Sainte-Croix depuis 1933.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Aussitôt acheté, aussitôt revendu. Le domaine des Pères de Sainte-Croix, au Lac-Simon, changera encore de mains après avoir été vendu pas plus tard qu'en 2014.

Une transaction qui avait soulevé l'inquiétude des résidents de la municipalité qui craignaient que le site, une propriété de 48 acres inscrite au registre du patrimoine culturel, ne soit vendu à des promoteurs immobiliers.

Selon la Fiducie nationale du Canada, un organisme de bienfaisance qui milite pour la conservation du patrimoine, c'est une société à numéro québécoise qui en a fait l'acquisition en 2014 pour 2,5 millions de dollars.

En moins de deux ans, la valeur de l'ancienne résidence d'été des religieux construit en 1933 a vu sa valeur doubler.

La propriété, qui inclut une chapelle, une imposante demeure et un cimetière privé, se retrouve maintenant sur le marché pour la somme de 4,8 millions de dollars.

La conseillère municipale de Lac-Simon, Chantal Crête, se dit inquiète, mais pas surprise, de voir encore une fois cette importante propriété mise en vente.

« Chaque fois que le site est menacé d'être vendu, on est préoccupés parce qu'on veut protéger ces richesses patrimoniales. Notre plus grand souhait n'est pas d'empêcher la vente, mais de faire en sorte que le propriétaire soit quelqu'un qui a vraiment la volonté de non seulement protéger les richesses, mais aussi de les mettre en valeur », dit-elle.

Mme Crête souhaiterait que le Domaine des Pères de Sainte-Croix ait une nouvelle vocation, comme un site touristique ou un lieu de retraite sportive par exemple.

Changement de zonage avorté

La municipalité de Lac-Simon a tenté au cours des dernières années d'apporter un changement de zonage au terrain sur lequel se trouve le domaine des pères.

Ce changement aurait permis de convertir le bâtiment en résidence à plusieurs logements. La mobilisation des citoyens a cependant freiné les démarches de la municipalité.

Plusieurs requêtes ont également été déposées au ministère de la Culture du Québec pour que le domaine soit classé comme patrimonial et ainsi protégé, mais toutes les demandes ont été refusées, selon Chantal Crête.

Le site figure au registre du patrimoine culturel, mais cela ne garantit pas sa protection.

Selon la Fiducie nationale du Canada, l'endroit site figurait au palmarès 2014 des sites canadiens les plus menacés.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !