•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des réfugiés syriens pourraient être hébergés à la base de Gagetown

Gagetown

La base de Gagetown (archives).

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La Base de soutien de la 5e Division du Canada Gagetown, près de Fredericton, a commandé un grand nombre d'articles de maison et d'appareils électroménagers, ce qui donne à penser qu'elle s'apprête à recevoir des réfugiés syriens au cours des prochaines semaines.

Ces maisons mobiles servent à héberger des centaines de cadets, l'été, au camp Argonaut.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Ces maisons mobiles servent à héberger des centaines de cadets, l'été, au camp Argonaut

Photo : CBC

Les articles doivent être livrés au camp Argonaut, qui est normalement utilisé par les cadets pendant les mois d'été. Ce même camp a toutefois hébergé des centaines de réfugiés kosovars en 1999.

« Nous avons reçu des courriels de commande d'électroménagers pour le camp Argonaut, confirme Kathy Lafort, gérante du magasin Home Hardware d'Oromocto. L'un [des courriels] demande cinq machines à laver et des sécheuses, de qualité commerciale. L'autre concerne des [...] réfrigérateurs. »

Un autre gérant confirme que la base militaire a commandé des articles de maison, comme des poubelles, des fers et planches à repasser, etc.

Le maire de Fredericton, Brad Woodside, assure que la capitale compte faire sa part. Il y a déjà plusieurs semaines, le maire avait annoncé que sa ville était prête à accueillir des réfugiés.

« Je pense que notre pays, incluant la base de Gagetown, met les bouchées doubles pour s'assurer que les réfugiés aient une place où demeurer lorsqu'ils arriveront ici », a déclaré M. Woodside.

Ottawa ne confirme pas que la Base de Gagetown accueillera des réfugiés, mais confirme toutefois que le ministère de la Défense nationale travaille en ce moment à trouver des solutions pour l'hébergement, le transport et le soutien logistique.

Les Forces armées évaluent actuellement les espaces d'hébergement disponibles sur ses bases, dont celle de Gagetown.

Des travaux en cours

D'autre part, plusieurs entrepreneurs font actuellement des travaux au camp Argonaut. Ils réparent portes et fenêtres et effectuent divers travaux de rénovation.

Un porte-parole de l'armée, Evan Koran, a expliqué par courriel à CBC que « les Forces armées canadiennes sont prêtes à faire tout en leur pouvoir pour contribuer à un effort global, au sein du gouvernement, pour aider les réfugiés syriens ».

Des entrepreneurs font de petits travaux de rénovation à la base de Gagetown ces jours-ci.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Des entrepreneurs font de petits travaux de rénovation à la base de Gagetown ces jours-ci

Photo : CBC

Il ajoute que les Forces armées dressent actuellement l'inventaire de tout l'hébergement disponible dans leurs bases. « Du point de vue des Forces armées canadiennes, précise-t-il, notre intention est d'utiliser les espaces vacants. »

La ministre néo-brunswickoise de l'Éducation postsecondaire, de la Formation et du Travail, Francine Landry, a fait une déclaration pour rappeler que l'accueil de réfugiés syriens est une priorité pour son gouvernement.

« Nous formons actuellement un groupe de travail avec des représentants de différents ministères pour nous préparer à un afflux possible de réfugiés », a-t-elle dit.

La directrice générale de l'Association multiculturelle de Fredericton, Lisa Bamford de Grante, confirme que des discussions sont en cours avec le gouvernement fédéral pour décider de la meilleure façon d'accueillir des réfugiés dans la région.

« Nous n'avons pas encore tous les détails, dit-elle. Mais nous avons des discussions tous les jours. C'est une situation unique : nous avons besoin d'interprètes, plus de personnel, mais à l'heure actuelle, tout est très embryonnaire. »

D'après un reportage de Shane Fowler, CBC

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Acadie