•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La C.-B. veut démystifier le quotidien des gangs de rue

Chargement de l’image

La police de Vancouver a arrêté plusieurs hommes lors de descentes en arvil 2009. Trois d'entre eux ont été déclarés coupables jeudi.

Photo : Police de Vancouver

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La Colombie-Britannique renforce sa lutte contre les gangs de rue en subventionnant des exposés destinés aux élèves des écoles secondaires pour briser les mythes et clarifier la réalité quotidienne des criminels.

La province verse ainsi 10 000 $ pour financer au moins 35 présentations qui seront entendues par 5000 enfants, dit  la ministre de la Justice, Suzanne Anton.

Cette aide s'inscrit dans le cadre du programme End Gang Life qui existe depuis 2013. Il est mené par un ancien gangster, Jordan Buna, qui témoigne de son passé et présente des vidéos à l'appui.

« Même si je me faisais de l'argent à l'époque, les dégâts émotionnels et physiques que je subissais étaient loin de valoir le peu d'argent que j'ai pu gagner », admet-il.

Les présentations donnent des tuyaux pour que les jeunes évitent d'être embrigadés par les 188 groupes criminels de la province qui recrutent souvent près des écoles secondaires.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !