•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'insécurité alimentaire chez les Amérindiens pire au Manitoba

Une cliente vient chercher des denrées dans une banque alimentaire d'Ottawa.

Une cliente vient chercher des denrées dans une banque alimentaire d'Ottawa.

Photo : CBC

Radio-Canada

L'insécurité alimentaire touche deux fois plus de membres des Premières Nations vivant hors réserve au Manitoba qu'au Québec, la province avec le taux le moins élevé.

Selon l'enquête auprès des peuples autochtones menée par Statistique Canada, 25,4 % des Amérindiens vivant hors réserve au Manitoba ont rapporté que leur sécurité alimentaire était faible ou très faible, contre 13 % au Québec.

Consultez les données de Statistique Canada sur l'insécurité alimentaire dans votre province (Nouvelle fenêtre)

Ces statistiques n'ont rien de surprenant pour l'organisme charitable Food Matters Manitoba. « Ça confirme la réalité que nous voyons dans notre travail auprès des communautés partout dans la province : les membres des Premières Nations sont bien plus à risque d'être en situation d'insécurité alimentaire que le reste de la population », dit le directeur général Stefan Epp-Koop.

Les données de Statistique Canada excluent les personnes vivant dans les réserves.

Selon M. Epp-Koop, le nombre de personnes affligées par l'insécurité alimentaire monterait en flèche si l'on tenait compte de la réalité dans ces communautés souvent isolées. « Dans certaines communautés isolées du nord du Manitoba, l'insécurité alimentaire atteint parfois 75 % », dit-il.

La sécurité alimentaire est fondée sur les réponses à un ensemble de six questions et elle indique si la sécurité alimentaire est élevée, marginale, faible ou très faible :

  • Toute la nourriture que vous aviez achetée a été mangée et il n'y avait pas d'argent pour en racheter
  • Vous n'aviez pas les moyens de manger des repas équilibrés
  • Au cours des 12 derniers mois, avez-vous déjà réduit votre portion ou sauté des repas parce qu'il n'y avait pas assez d'argent pour la nourriture?
  • À quelle fréquence est-ce arrivé - presque tous les mois, certains mois mais pas tous les mois, ou 1 ou 2 mois seulement?
  • Au cours des 12 derniers mois, avez-vous déjà mangé moins que vous auriez dû, selon vous, parce qu'il n'y avait pas assez d'argent pour acheter de la nourriture?
  • Au cours des 12 derniers mois, avez-vous déjà eu faim sans pouvoir manger parce que vous n'aviez pas les moyens d'avoir assez de nourriture?

La somme des réponses affirmatives aux six questions du module détermine la cote sur l'échelle pour chaque répondant.

Source : Statistique Canada

Manitoba

Autochtones