•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pas de lien entre les terrains synthétiques et le cancer, selon la régie de la santé

Des joueurs de soccer qui jouent sur un terrain synthétique à Vancouver en Colombie-Britannique.
Des joueurs de soccer qui jouent sur un terrain synthétique à Vancouver en Colombie-Britannique. Photo: Jason Franson/La Presse Canadienne

La régie de la santé de Vancouver décrète que les granules de caoutchouc utilisées sur les terrains de sport synthétiques pour aider à faire rebondir la balle sont sécuritaires, malgré des études américaines font un lien entre ces particules et le cancer.

« À l'heure actuelle, nous ne croyons pas qu'ils sont dangereux », soutient le Dr Mark Lysyshyn de la régie Vancouver Coastal.

Plus tôt cette année, l'État de la Californie a lancé une enquête sur les problèmes de santé liés aux granules de caoutchouc, après qu'une entraîneuse de soccer de l'Université de l'État de Washington eut indiqué que de plus en plus de jeunes gardiens de but étaient atteints de cancer.

Dix terrains de sports synthétiques de Vancouver et douze de Surrey sont parsemés de particules de caoutchouc.

« Les granules de caoutchouc contiennent des cancérigènes, mais tout dépend de la dose à laquelle on est exposé, et les autres cancérigènes dans l'environnement », souligne le Dr Lysyshyn.

Il affirme que le niveau de cancérigènes dans les terrains synthétiques est semblable à celui trouvé dans l'environnement urbain, tel que dans le gaz d'échappement des voitures.

Un ballon de soccer sur un terrain synthétiqueUn ballon de soccer sur un terrain synthétique Photo : Radio-Canada

La régie de la santé Vancouver Coastal soutient que s'il est établi que le gazon artificiel est trop dangereux, elle recommandera aux gens de l'éviter. Elle souligne qu'utiliser le gazon synthétique a des avantages, car il n'est pas nécessaire de l'arroser ni d'y répandre de pesticides.

Des précautions à prendre

Le Dr Lysyshyn maintient que les granules de caoutchouc sont sécuritaires, mais conseille aux gens d'éviter le contact de la substance avec la bouche, les yeux et une plaie ouverte. « On dit aux parents de s'assurer que leurs enfants se lavent les mains puis qu'ils prennent une douche après avoir joué sur ces terrains », explique-t-il.

Il souligne que les jeunes doivent aussi enlever leurs chaussures et leurs chaussettes après être entrés en contact avec le gazon artificiel contenant des granules de caoutchouc.

Colombie-Britannique et Yukon

Santé