•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouvelle impasse pour les employés de garage en lock-out et les concessionnaires 

Abri

Un abri installé sur le boulevard Talbot à Saguenay.

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le syndicat qui représente les 450 employés de garage en lock-out au Saguenay-Lac-Saint-Jean affirme que les négociations sont de nouveau dans une impasse.

Le président Georges Bouchard déplore la situation. Il affirme qu'il est toujours prêt à négocier, mais souhaite que les concessionnaires déposent de nouvelles offres.

Le président du Syndicat des employés de garages du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Georges BouchardAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le président du Syndicat des employés de garages du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Georges Bouchard

Une dernière séance de médiation est prévue le 12 novembre. Il s'agit de la dernière des quatre ultimes rencontres qui étaient au calendrier avec le médiateur Normand Gauthier. C'est lui qui décidera maintenant si cette séance aura bel et bien lieu.

La menace d'une loi spéciale plane toujours puisque le ministre du Travail, Sam Hamad, avait déjà averti qu'il songeait à ce moyen pour mettre fin au lock-out si les parties ne réussissaient pas à s'entendre.

Le président du syndicat CSD, Georges Bouchard, croit toujours qu'un règlement négocié serait la meilleure option pour mettre fin à ce lock-out qui dure depuis deux ans et demi.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !