•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les filles de Caleb : l'aventure du Village d'Émilie, 24 ans plus tard

Radio-Canada

Le site qui borde l'autoroute 55 dans le secteur de Grand-Mère est aujourd'hui vacant, mais pendant huit étés, ce sont près de 400 000 visiteurs qui y ont mis le pied alors qu'il abritait le Village d'Émilie, qui reconstituait l'univers de Les filles de Caleb.

Le site qui borde l'autoroute 55 dans le secteur de Grand-Mère est aujourd'hui vacant, mais pendant huit étés, ce sont près de 400 000 visiteurs qui y ont mis le pied alors qu'il abritait le Village d'Émilie, qui reconstituait l'univers de Les filles de Caleb.

Un texte de Michelle RazaTwitterCourriel

Le Village d'Émilie a ouvert ses portes à l'été 1991, soit un an et demi après que le Québec ait fait la rencontre au petit écran d'Émilie Bordeleau et Ovila Pronovost.

Tous les éléments de décors qui ont servi au tournage à Saint-Jean-des-Piles ont été déménagés sur le site, qui représente de façon exacte le monde créé par l'auteure Arlette Cousture. On y trouve les quatre maisons originales de la série, mais aussi la croix de chemin, le cimetière et le célèbre enclos de chevaux.

Le Village d'Émilie voit le jour à Grand-Mère (1991)

L'inauguration se fait dans la plus pure tradition, avec la bénédiction de l'évêque de Trois-Rivières et en la présence de plusieurs ministres.

Les filles de Caleb ont eu la cote d'amour, le Village d'Émilie semble promis à la même félicité. 

le journaliste Paul Toutant, dans un reportage du 24 juin 1991

Le succès est au rendez-vous : le premier été, près de 80 000 visiteurs foulent le site aménagé le long de l'autoroute 55. C'est tout le Centre-Mauricie qui profite des retombées.

L'engouement perdure quelques années, mais en 1997, la Corporation du Centre de la culture de Grand-Mère doit jeter la serviette. Faute de subventions, elle met en vente le Village d'Émilie.

Vente du Village d'Émilie, à Grand-Mère (1997)

Un promoteur immobilier de Grand-Mère acquière le site, qui reste ouvert quelques années de plus.

En 2002, le glas sonne pour le Village d'Émilie : tout, mais alors tout ce qui s'y trouve est vendu à l'encan, y compris les bâtiments.

Pour les gens de la région, la vente à l'encan du Village marque la fin d'une belle époque.

Fermeture du Village d'Émilie : tout est vendu à l'encan (2002)

Depuis 2002, quelques projets ont été soulevés pour le site de l'ancien Village d'Émilie, mais les sentiers qui ont accueilli des milliers d'admirateurs des amours d'Émilie et Ovila attendent toujours leur prochaine vocation.

Arts