•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une bombe peut avoir fait exploser l'avion russe, avance le président Obama

Dimanchye, des enquêteurs internationaux sont sur les lieux de l'écrasement de l'avion russe survenu la veille en Égypte.

Dimanche, des enquêteurs internationaux sont sur les lieux de l'écrasement de l'avion russe survenu la veille en Égypte.

Photo : Getty Images / Khaled Desouki

Reuters
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le président Barack Obama a déclaré qu'il y avait une « possibilité » que l'écrasement d'un avion de ligne russe samedi dans le Sinaï égyptien ait été causé par une bombe placée à bord de l'appareil, a rapporté jeudi la chaîne de télévision CNN.

« Nous prenons cela très sérieusement », a déclaré le président américain, qui accordait une interview à la radio KIRO/CBS News reprise par CNN.

« Nous allons passer beaucoup de temps à nous assurer que nos propres enquêteurs et services de renseignements découvrent ce qui s'est passé avant de faire des déclarations définitives. Mais il est assurément possible qu'il y ait eu une bombe à bord », a déclaré le chef de la Maison-Blanche.

Auparavant, le porte-parole de la Maison-Blanche avait fait savoir que les États-Unis n'avaient pas encore tiré de conclusion sur les causes du drame, mais qu'ils ne pouvaient exclure la possibilité d'une « implication terroriste ».

Les proches d'une victime dans l'écrasement d'un avion de ligne russe dans le Sinaï se recueillent sur sa tombe, le 5 novembre 2015.
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les proches d'une victime dans l'écrasement d'un avion de ligne russe dans le Sinaï se recueillent sur sa tombe, le 5 novembre 2015.

Photo : AP/Dmitry Lovetsky

Un Airbus A321 de la compagnie russe Metrojet s'est écrasé samedi dans le Sinaï avec 224 personnes à bord, peu après son décollage de Charm el-Cheikh.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !