•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Incendie d'une ferme à Palmarolle : perte totale et désolation

« Montréal ce soir », 11 août 2003.

Radio-Canada

C'est la désolation au lendemain du feu qui a tué près de 80 vaches laitières hier à Palmarolle. Un feu s'est déclaré vers 11h30 à la ferme que Martine St-Laurent était sur le point d'acheter au propriétaire actuel Pierre Vachon. La transaction devait être officialisée le 1er janvier 2016.

Avec les informations de Vanessa LimageTwitterCourriel

Les agriculteurs n'ont rien pu faire pour sauver les bêtes. Martine St-Laurent raconte les événements.

Je voyais de la boucane sortir de l'atelier. Par la suite, j'ai dit à mon chum : "Le feu est pris!". On est sortis en vitesse. On a essayé de rentrer pour l'éteindre, mais le brasier était déjà trop avancé. On ne voyait rien en avant de nous. Tout était noir. Même avec un extincteur, il n'y avait plus rien à faire. Le feu longeait les murs et le plafond. On entendait les bêtes crier. On a tout essayé, mais on n'a pas été capables.

Martine St-Laurent

Une trentaine de pompiers ont été dépêchés sur les lieux en provenance de Palmarolle et de Ste-Germaine-Boulé. Le feu a mis près de 2h à être maîtrisé. Selon les autorités, l'incendie a été causé par un bris électrique.

Le propriétaire Pierre Vachon présente l'ampleur des dommages.

C'est une perte totale, bâtiment et animaux. Au total, avec vaches et relève, c'est environ 75 à 80 têtes. On évalue de 750 000 à 1 million de dollars de valeur.

Pierre Vachon

Pierre Vachon est propriétaire de la ferme laitière de Palmarolle depuis 36 ans.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Abitibi–Témiscamingue

Justice et faits divers