•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les réseaux sociaux, utiles pour communiquer dans les situations de crise

Réseaux sociaux

Réseaux sociaux

Photo : Anna (Polski)

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les réseaux sociaux sont maintenant des incontournables pour informer la population en cas de crise et de mesures d'urgence, mais il faut garder les méthodes de communication traditionnelles, souligne Suzanne Bernier, spécialiste des communications en période de crise invitée à la conférence de l'Association de planificateurs des mesures d'urgence de la province à Saskatoon.

Il faut revoir les plans en situation d'urgence pour y incorporer les médias sociaux afin de mieux informer la population, croit Mme Bernier. « On doit savoir qu'avec Twitter, avec Facebook, il y a toutes sortes de méthodes qu'on peut communiquer avec les gens durant une crise, pour les avertir, leur donner des directives », explique-t-elle.

Elle suggère aux différentes communautés qui adoptent les réseaux sociaux de bien planifier leur stratégie afin d'utiliser ces méthodes de façon efficace. « Les messages ne changent pas, c'est les méthodes qu'on peut utiliser qui nous aident à nous assurer qu'on peut utiliser le plus de gens possible », souligne Mme Bernier.

Les réseaux sociaux ne remplacent cependant pas les méthodes de communication traditionnelles, précise-t-elle. « On doit absolument garder les méthodes traditionnelles [...], mais maintenant, on a quelque chose de plus pour nous aider », dit Suzanne Bernier.

Les personnes âgées sont peut-être moins connectées sur les réseaux sociaux, mais leur entourage l'est et peut les informer grâce à ces nouvelles méthodes, croit-elle.

L'instantanéité des réseaux sociaux peut aussi permettre aux autorités de corriger rapidement des rumeurs ou des erreurs dans des situations de crise, indique Mme Bernier.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !