•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La réforme de l'assurance-emploi sera abolie, selon la ministre Diane Lebouthillier

Diane Lebouthillier à son assermentation comme ministre du Revenu national

Diane Lebouthillier à son assermentation comme ministre du Revenu national

Photo : ICI Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Selon la nouvelle ministre de Revenu national, la Gaspésienne Diane Lebouthillier, la réforme de l'assurance-emploi du gouvernement Harper sera abolie dans les prochains mois.

Un texte de Brigitte DubéTwitterCourriel

D'après une entrevue réalisée par Yves Larouche, à l'émission Bon pied bonne heure

Écouter l'entrevue ici

« M. Trudeau a été très clair : les orientations que le Parti libéral s'est données, nous allons les mettre en application. »

— Une citation de  Diane Lebouthillier, ministre de Revenu national

Diane Lebouthillier se dit très heureuse de voir que la Gaspésie revient aux tables des décideurs, que les régions de l'Est du Québec aient une voix à Ottawa.

« Il fallait qu'on soit assis sur les bonnes chaises, qu'on soit capables d'avoir une certaine influence. Je compte bien sensibiliser mes collègues sur l'importance des régions, sur ce qu'on est capables d'apporter. J'ai fait ma campagne là-dessus. »

— Une citation de  Diane Lebouthillier, ministre de Revenu national

Après l'assermentation mercredi, Diane Lebouthillier a pu faire connaissance avec les autres ministres autour de la table. « Il y a des ministères qui touchent les Gaspésiens particulièrement, comme Pêches et Océans ou les Transports », a précisé la ministre. « Justement, à ma droite, c'est M. Marc Garneau, le ministre des Transports. J'aurai le privilège de l'informer de ce qui se passe chez nous, de pouvoir influencer la prise de décisions, de le sensibiliser sur ce qui est vécu en région. »

La nouvelle ministre a aussi rencontré les hauts fonctionnaires, des joueurs importants. « Vous savez, les politiciens partent, mais les hauts fonctionnaires demeurent. Donc, on va travailler avec eux. Je vois mon travail de ministre surtout à ce niveau-là », a-t-elle mentionné.

Mme Lebouthillier est ravie de la parité hommes-femmes autour de la table. « Tout le monde travaillait en collégialité hier. On est tous des partenaires égaux. Ce qu'on veut, tout le monde, c'est que les Québécois, les Canadiens, soient heureux. On est tous prêts à mettre l'épaule à la roue », a-t-elle expliqué.

Il y a deux semaines, elle a reçu un appel d'Ottawa. Elle dit avoir ressenti une immense fierté.

« Des fois, on dit que c'est la cerise sur le sundae, mais là, ça a été le caramel! »

— Une citation de  Diane Lebouthillier, ministre de Revenu national

Diane Lebouthillier a confié avoir un but important parmi d'autres : « Dans un an, je vais vous parler en anglais », a-t-elle promis.

Le retour en chambre est prévu pour le 3 décembre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Est du Québec