•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mason Graphite dépose son étude d'impact environnemental

L'emplacement du Lac Guéret sur la carte (le projet d'exploitation de Mason Graphite).

L'emplacement du Lac Guéret, le projet d'exploitation de Mason Graphite.

Photo : Mason Graphite

Radio-Canada

Mason Graphite franchit une nouvelle étape pour son projet minier du lac Guéret, au nord de Baie-Comeau.

La compagnie dépose son étude d'impact environnemental. L'étude prévoit l'aménagement d'une mine à ciel ouvert à 300 kilomètres au nord de Baie-Comeau, ainsi que la construction d'un concentrateur à Baie-Comeau.

L'étude d'impact a été préparée en collaboration avec la communauté innue de Pessamit. Selon le vice-président de Mason Graphite, Luc Veilleux, elle évalue les effets prévus sur les milieux biophysiques et humains.

Nous on va attendre de la part du gouvernement ce qu'on appelle l'avis de recevabilité, qui va confirmer que les documents qu'on a envoyés, entre guillemets, sont complets et qu'ils sont prêts maintenant à travailler sur notre dossier.

Luc Veilleux, vice-président, Mason Graphite

Le projet créerait une centaine d'emplois, soit 10 au site minier, 30 au transport de minerai, et 60 à l'usine de concentration et au bureau à Baie-Comeau. Mason Graphite prévoit présenter les résultats de cette étude à la population de Baie-Comeau, au début de l'année 2016.

La production s'établirait à 1000 tonnes de graphite par semaine, durant 25 ans. Une étude financière publiée en septembre établit les besoins en capitaux à 166 millions de dollars.

Est du Québec

Économie