•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Saint-Alphonse refuse maintenant d'enfouir les boues de forage pétrolier

Situé à Saint-Alphonse, le lieu d'enfouissement technique régionale reçoit les matières résiduelles des MRC d'Avignon et de Bonaventure
Situé à Saint-Alphonse, le lieu d'enfouissement technique régionale reçoit les matières résiduelles des MRC d'Avignon et de Bonaventure Photo: Google Maps
Radio-Canada

La municipalité de Saint-Alphonse refuse, depuis juillet, les boues de forage produites par les activités d'exploration d'hydrocarbure en Gaspésie, au lieu d'enfouissement technique de la Baie-des-Chaleurs.

Plus tôt en mai, le lieu d'enfouissement technique (LET) de Saint-Alphonse avait accepté 400 tonnes de boues de forage en provenance de Gaspé, avec l'accord du ministère de l'Environnement.

Mais devant l'inquiétude de citoyens, le maire de Saint-Alphonse, Gérard Porlier, affirme que le conseil municipal a mis un terme à cette pratique, ne connaissant pas suffisamment les risques environnementaux liés au traitement de tels déchets.

Ces boues-là contiennent beaucoup de matériaux et de produits chimiques et on ne sait pas si notre système de traitement est vraiment adéquat pour traiter ces matières-là.

Gérard Porlier, maire de Saint-Alphonse

Le maire ignore où ces boues de forage seront traitées dorénavant.

Le système de traitement sera amélioré

Par ailleurs, M. Porlier assure que le système de traitement du LET sera amélioré pour réduire les charges toxiques de lixiviat qui peuvent se retrouver dans la petite rivière Bonaventure.

Est-ce qu'il y a un autre procédé qui pourrait être utilisé? Là-dessus, chaque année, on est en contact avec des firmes d'ingénierie. Présentement, on satisfait aux critères du ministère de l'Environnement au niveau de nos rejets. Des analyses sont faites toutes les semaines avant de rejeter le liquide dans la nature.

Gérard Porlier, maire de Saint-Alphonse

Lundi soir, des citoyens de plusieurs municipalités des MRC d'Avignon et de Bonaventure, appuyés par le groupe écologiste Tache d'huile, vont demander à leurs conseils municipaux de prendre position sur ces enjeux.

D'après des informations recueillies par Sylvie Aubut

Est du Québec

Environnement