•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Grande Prairie se joint au Réseau des villes francophones et francophiles d’Amérique

Le drapeau franco-albertain affiché dans les rues de Québec

Le drapeau franco-albertain affiché dans les rues de Québec

Photo : Twitter/@bpincott

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La Ville de Grande Prairie, dans le nord-ouest de l'Alberta, se joint au Réseau des villes francophones et francophiles d'Amérique, un réseau créé en juin qui vise à promouvoir les communautés historiquement, culturellement ou linguistiquement liées à la culture canadienne-française.

La directrice générale de l'Association canadienne-française de l'Alberta (ACFA) régionale de Grande Prairie, Michèle Margarit, fait partie de la délégation albertaine à être sur place à Québec afin de participer à cette reconnaissance. Elle est accompagnée de deux conseillers municipaux de Grande Prairie.

Le Réseau a pour but de mettre en valeur le patrimoine des villes canadiennes et américaines où on parle le français. Les villes fondatrices du Réseau sont Québec, Lafayette en Louisiane et Moncton.

Il faut réaliser qu'on entre 10 et 11 % de population francophone à Grande Prairie. On peut aller un peu partout et entendre parler français.

Michèle Margarit, directrice générale de l'ACFA régionale de Grande Prairie

Dans une entrevue réalisée à l'émission Le Café show, Mme Margarit n'a pas caché sa surprise de voir sa ville prendre part à ce réseau. Elle se réjouit de cette association qui, selon elle, sera bonne pour l'avenir de la région.

La directrice de l'ACFA régionale de Grande Prairie Michèle MargaritAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La directrice de l'ACFA régionale de Grande Prairie Michèle Margarit

Photo : ICI Radio-Canada/Geneviève Normand

« Pour ma communauté francophone de Grande Prairie, a-t-elle affirmé, je pense que ça va ouvrir des portes peut-être à des personnes dans le marché de l'emploi parce qu'il va falloir avoir des services en français. Il va falloir travailler ensemble et je pense que ça dit beaucoup pour l'avenir de notre région. »

Le Rendez-vous de fondation du Réseau des villes francophones et francophiles d'Amérique commence jeudi à Québec et se termine samedi. L'événement s'adresse à tous les maires, représentants municipaux, organismes privés et publics, ainsi que milieux associatifs et communautaires des villes d'Amérique qui ont à cœur la francophonie.

Des représentants de l'ACFA provinciale, de même que le conseiller municipal de Calgary Brian Pincott sont également sur place à Québec.

La Ville de Calgary est membre du Réseau à titre de ville francophile.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !