•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

2 ans d'attente pour une reconstruction mammaire dans le Grand Vancouver

Cancer du sein
Le cancer du sein représente 26% de tous les nouveaux cas de cancer chez la femme. Photo: ICI Radio-Canada

Le Grand Vancouver a besoin d'au moins deux spécialistes en reconstruction mammaire en plus et d'un meilleur accès aux salles d'opération, estime une chirurgienne de l'Université de la Colombie-Britannique.

La Dre Sheena Macadam qui se spécialise en chirurgie plastique dit que les femmes ayant subi une mastectomie, soit l'ablation partielle ou totale d'un ou deux seins, doivent attendre un an avant d'obtenir une consultation pour une reconstruction mammaire et patienter encore une autre année avant d'être opérées, si elles n'ont pas de cancer actif.

Par conséquent, seulement 9 % des femmes choisissent d'avoir recours à cette intervention chirurgicale, même si la procédure est prise en charge par les services de santé publics.

À titre de comparaison, 40 % des femmes aux États-Unis se trouvant dans la même situation que celles en Colombie-Britannique subissent une reconstruction mammaire.

Selon la Société du cancer du sein du Canada, environ 25 000 femmes seront touchées par le cancer du sein au pays cette année. La maladie tuera 5000 d'entre elles en 2015.

Colombie-Britannique et Yukon

Santé