•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La DSFM veut modifier son système électoral

Élections de commissaires scolaires pour la région urbaine à l'École Léo-Rémillard.

Élections de commissaires scolaires pour la région urbaine à l'École Léo-Rémillard.

Photo : Claudie Émond/Radio-Canada

Radio-Canada

La Division scolaire franco-manitobaine (DSFM) souhaite proposer des modifications à l'Acte scolaire afin que plus de personnes puissent participer aux élections scolaires de 2018.

Un texte de Denis-Michel ThibeaultTwitterCourriel

Un comité de la DSFM organise une rencontre le 9 novembre prochain au Centre scolaire Léo-Rémillard afin de prendre le pouls de la population sur les changements qui devraient être adoptés pour augmenter le nombre d'électeurs lors des prochaines élections scolaires générales.

Les élections des commissaires des différentes divisions scolaires de la province sont régies par une loi provinciale. Le comité mis en place par la DSFM ne peut donc que proposer des changements à la loi qui devront ensuite être adoptés au palais législatif et appliqués par le ministère de l'Éducation.

La première suggestion de la DSFM est d'agrandir sa liste électorale. À l'heure actuelle, seulement les diplômés, les parents de diplômés et les parents d'élèves ont droit de vote aux élections scolaires de la DSFM. Cette dernière souhaiterait que tout le monde qui s'associe à la francophonie ait droit de vote, parce que la DSFM est la seule division scolaire francophone de la province.

Le deuxième changement proposé est de tenir les élections scolaires de la DSFM au même moment que celles des autres divisions scolaires et des municipalités qui ont habituellement lieu la même journée. Historiquement, la DSFM tient ses élections scolaires deux semaines avant celle des autres divisions scolaires de la province.

La dernière suggestion qui fera l'objet de discussion le 9 novembre est de permettre aux gens de voter dans n'importe quelle école de la DSFM ou d'offrir un vote électronique. En ce moment, les parents doivent voter dans l'école de leur aîné, tandis que les diplômés doivent se déplacer dans l'école la plus proche.

Le comité n'a pas encore d'échéancier précis à savoir quand ils déposeront leurs recommandations au ministère de l'Éducation de la province. Avant les élections de 2014, des changements avaient été demandés par la Commission scolaire franco-manitobaine (CSFM) et acceptés par le ministère de l'Éducation. Ce processus avait nécessité six ans de démarches administratives.

 

Manitoba

Éducation