•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À la mémoire de Shannen Koostachin

Shannen Koostachin est immortalisée au bord de la rivière Ottawa à New Liskeard.

Photo : Radio-Canada/Lisa-Marie Fleurent

Radio-Canada

Une sculpture de bronze a été dévoilée en l'honneur de la jeune Shannen Koostachin. L'Autochtone a milité au cours de sa courte vie pour que les enfants d'Attawapiskat, une réserve située sur la côte ouest de la baie James, aient accès à une école convenable.

La statue se trouve à New Liskeard, où Shannen Koostachin allait à l'école. La jeune militante de la Première Nation d'Attawapiskat est représentée en train de faire une danse traditionnelle; la danse du châle, qui évoque l'envol d'un papillon.

Je voulais capturer sa force, sa beauté et sa détermination.

Le sculpteur Tyler Fauvelle

La sculpture honore la détermination dont l'adolescente de 14 ans a fait preuve lorsqu'elle a milité pour obtenir une école convenable pour sa communauté.

Courte vie bien remplie

En 2008, Shannen Koostachin a organisé une campagne après que l'ancienne école d'Attawapiskat ait été condamnée à la suite d'une contamination au diesel. Un tragique accident d'automobile en 2010 l'a cependant empêché de voir son rêve se réaliser : la nouvelle école a été construite après sa mort.

La jeune autochtone a cependant laissé sa marque. Shannen Koostachin a été nommée pour le Prix international de la paix pour les enfants.

Chaque année, l'école secondaire Teminscaming District décerne même une bourse, qui porte son nom, à un élève engagé auprès de sa communauté

La statue contribuera aussi à ce que Shannen Koostachin ne soit pas oubliée.

Avec les informations de Lisa-Marie Fleurent

Ontario

Autochtones