•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'approvisionnement en alcool fait défaut au Yukon

étagères à demi vides de l'entrepôt de la Société des alcools du Yukon

La Société des alcools du Yukon se procure la majorité de son inventaire d'alcool par le biais de la Société des alcools de Colombie-Brotannique.

Photo : ICI Radio-Canada/Mike Rudyk

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Des commerçants et des propriétaires de bars se plaignent de l'arrivée de commandes incomplètes d'alcool, une situation qui dure depuis le printemps dernier.

Ken Achtymichuk est le propriétaire d'un dépanneur de quartier qui vend de l'alcool. Il affirme que récemment, il n'a reçu que trois des 60 caisses de bière qu'il avait commandées.

« On essaie de s'adapter, mais ça m'a vraiment frustré. Il me manque continuellement de Budweiser, de Kokanee, de Canadian, les trois marques que l'on vend le plus », déplore-t-il.

La Société des alcools est au fait du problème. Des responsables reconnaissent que la succursale principale a également du mal à regarnir ses étagères.

John Meier
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

John Meier, directeur des achats et de la distribution, affirme que le problème des commandes incomplètes a fait son apparition ces derniers mois.

Photo : ICI Radio-Canada/Myke Rudyk

« Nous voulons parvenir à approvisionner nos clients avec les produits qu'ils désirent et ceci n'est pas acceptable. Dans les derniers mois, nous avons reçu de plus en plus de commandes incomplètes », concède le directeur des achats et de la distribution, John Meier, qui admet qu'il n'a pas encore trouvé là où se situe le problème.

Ce dernier explique cependant que la chaîne de commande est longue et complexe, puisque c'est la Société des alcools de Colombie-Britannique qui fournissait jusqu'ici la demande du Yukon.

En effet, le Territoire vient de signer une nouvelle entente avec l'Alberta pour l'approvisionnement, ce qui pourrait en partie résoudre le problème.

La Société des alcools continue par ailleurs à améliorer son système de suivi des produits et d'identification des pénuries.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !