•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pierre Lafontaine passe des corridors aux pistes

Pierre Lafontaine

Pierre Lafontaine

Photo : La Presse canadienne / DARRYL DYCK

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Après des années à la tête de Natation Canada, Pierre Lafontaine prendra maintenant les commandes de Ski de fond Canada à compter du 1er décembre.

Reconnu pour son approche novatrice, Pierre Lafontaine a dirigé Natation Canada de 2005 à 2013, avant d'occuper le poste de directeur général du Sport interuniversitaire canadien pendant deux ans.

Avant de joindre les rangs de Natation Canada, il a été l'entraîneur-chef de l'Australian Institute of Sport.

« Pierre est un dirigeant passionné, décisif et pragmatique qui a démontré son niveau de performance à tous les niveaux du sport où il a été impliqué, a dit Jamie Coatsworth, président du Conseil d'administration de Ski de fond Canada (SFC). Nous comptons sur lui pour fournir la direction et l'orientation dont notre sport a besoin pour bâtir un programme gagnant qui saura aussi initier un plus grand nombre d'individus au ski de fond. »

Lafontaine est reconnu pour exceller dans le développement des athlètes et la formation des entraîneurs, mais aussi pour sa capacité à bâtir des relations essentielles avec les intervenants clés des divers milieux sportifs afin de concevoir les meilleurs programmes de haute performance du monde.

« Il existe de nombreuses synergies entre la natation et le ski de fond. Ce sont deux sports très techniques qui comptent des athlètes avec une forte capacité cardiovasculaire et un désir d'atteindre l'excellence, a déclaré Lafontaine qui quittera Ottawa pour s'installer à Canmore.

« Telle la natation lors des Jeux d'été, le ski de fond est l'un des sports emblématiques des Jeux olympiques et paralympiques d'hiver. Je crois que nous avons la possibilité d'être dominant et de positionner notre sport, à la place qui lui revient, soit comme pilier du système sportif canadien. »

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !