•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Je suis trisomique et « trois fois plus joyeux que vous »

Robin Sevette (au centre) au laboratoire de recherche de l'UQTR pour lequel il travaille.

Photo : ICI Radio-Canada

Radio-Canada

Les propos d'une participante à l'endroit des personnes handicapées à Un souper presque parfait continuent de faire réagir. La chaîne V et l'équipe de production ont depuis offert leurs excuses, mais à Trois-Rivières, un professeur de l'UQTR croit que l'occasion est parfaite pour présenter un jeune trisomique qui contribue à la société québécoise, contrairement à ce qu'avait laissé entendre la participante.

Robin Sevette a 24 ans. Il est atteint de la trisomie 21. Ça ne l'a pas empêché de quitter seul sa France natale pour venir faire un stage de six semaines dans un laboratoire de recherche de l'Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR).

Il rêvait de voir le Canada et de voyager seul. « Mon plus gros défi depuis mon arrivée ici, c'est l'accent », rapporte-t-il à la blague.

"Tri" veut dire "trois". Je suis trois. Trois fois plus joyeux que vous.

Robin Sevette

À l'UQTR, Robin Sevette participe à la création d'un site Web destiné, entre autres, aux personnes avec une déficience intellectuelle. Le jeune homme prononce aussi des conférences pour démystifier la trisomie 21.

Robin est trisomique. Il a une déficience intellectuelle, mais il a pleinement sa place dans la société. Il contribue à la société.

Martin Caouette, professeur au département de psychoéducation de l'UQTR

En France, Robin Sevette vit seul dans un appartement supervisé. Il s'implique dans divers projets, comme cette publicité, pour contrer les préjugés à l'égard des trisomiques.

Robin Sevette retournera en France dans quatre semaines. Grâce à cette expérience de travail, il espère y trouver un emploi.

Avec les informations de Marie-Ève Cousineau.

Mauricie et Centre du Québec

Société