•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le site de location Airbnb élargit ses assurances au Canada

Chargement de l’image

Photo : Mike Symington/CBC

La Presse canadienne
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le site de logement touristique Airbnb ajoute une nouvelle assurance au Canada pour mieux protéger les gens qui listent leurs propriétés sur cette plateforme de plus en plus populaire.

Airbnb a annoncé jeudi l'élargissement de son programme Assurance Hôte pour y ajouter une assurance responsabilité civile. Le changement, déjà en place depuis janvier aux États-Unis, est étendu à 15 nouveaux pays, incluant le Canada.

Selon l'entreprise, le programme Assurance Hôte « offre une couverture responsabilité civile de premier niveau allant jusqu'à un million de dollars par sinistre en cas de poursuites engagées par des tiers pour préjudice corporel ou dommage matériel ».

Airbnb couvre déjà ses clients en cas de dommages, mais ajouter l'assurance responsabilité civile permet notamment de protéger un propriétaire si un locataire est blessé dans la propriété qu'il loue. L'assurance couvrira aussi les propriétaires qui louent leur maison si un invité endommage une conduite d'eau et qu'il y a des dommages dans une propriété avoisinante.

Pas de coût supplémentaire

La couverture additionnelle ne coûtera rien de plus aux utilisateurs du service Airbnb, indique l'entreprise. L'Assurance Hôte sera offerte en partenariat avec la compagnie d'assurance Lloyd's de Londres. Cela fait quatre ans qu'Airbnb travaille à un accord, a indiqué le porte-parole de l'entreprise Jonathan Golden. « L'industrie de l'assurance ne bouge pas rapidement. Cela nous a pris du temps pour les éduquer sur nos services », a-t-il expliqué.

« Cela a été tout un défi de trouver une solution pour nos produits qui sont uniques et individuels. »

— Une citation de  Jonathan Golden, porte-parole d'Airbnb

En mai dernier, la maison d'une famille de Calgary a été saccagée par des locataires. Les dommages s'étaient élevés à plus de 75 000 $. Airbnb avait alors décidé de payer la facture.

Mieux encadrer l'économie de partage

Des gouvernements d'un peu partout à travers le pays ont émis des préoccupations par rapport au manque de règles (Nouvelle fenêtre) entourant l'économie de partage.

Au Québec, le ministre du Tourisme, Dominique Vien, souhaite une loi qui différencie clairement les sites Internet répertoriant les logements légaux comme Airbnb et les autres qui n'ont pas de règles précises et qui ne payent pas d'impôts.

Depuis sa mise en service en janvier dernier aux États-Unis, l'Assurance Hôte a répondu à moins d'une cinquantaine de réclamations, alors que plus de huit millions de réservations ont été faites.

La popularité du service Airbnb a beaucoup grandi au cours des dernières années, tout comme celle d'autres services d'économie du partage, dont le service de covoiturage Uber.

Airbnb offre un substitut à l'utilisation d'hôtels et offre plus de 33 000 options de logements au Canada.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !