•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Déjà du travail pour la nouvelle députée Marilène Gill

La circonscription de Manicouagan retourne aux mains du Bloc québécois.
Radio-Canada

À peine élue, Marilène Gill a déjà du pain sur la planche. Les attentes sont grandes à l'égard de la nouvelle députée bloquiste de Manicouagan.

Un texte d'Alix-Anne TurcottiTwitterCourriel

Les réactions du milieu syndical sont positives au lendemain du résultat des élections fédérales. Le conseiller syndical de la FTQ sur la Côte-Nord, Bertrand Méthot, se réjouit de la victoire du Bloc dans Manicouagan.

Il a déjà son lot de doléances à faire parvenir à la nouvelle élue. Il souhaite que le Bloc québécois réclame des amendements aux règlements dans le dossier de l'assurance-emploi. Il s'attend à ce que Marilène Gill défende l'intérêt des Nord-Côtiers à Ottawa.

Bertrand MéthotBertrand Méthot Photo : ICI Radio-Canada

Actuellement, je pense qu'on a quelqu'un qui représente et qui est proche de ceux qui l'ont élue, ce qu'on n'avait pas avec Jonathan Jourdain.

Bertrand Méthot, conseiller syndical de la FTQ, Côte-Nord.

Bertrand Méthot salue par ailleurs le changement de gouvernement à Ottawa avec la défaite du Parti conservateur.

De son côté, le maire de Sept-Îles, Réjean Porlier, compte travailler de concert avec Marilène Gill pour faire avancer les dossiers de la Côte-Nord. Il espère que les engagements du nouveau gouvernement libéral d'investir dans les infrastructures se traduiront par des gains pour la région.

Réjean PorlierRéjean Porlier Photo : ICI Radio-Canada

C'est clair qu'on va demander à notre députée, mais aussi au gouvernement naturellement de s'occuper du désenclavement de la Côte-Nord et de la question du gaz naturel. On va adresser très rapidement à ce gouvernement nos attentes.

Réjean Porlier, maire de Sept-Îles.

Le président du Conseil central de la CSN Côte-Nord, Guillaume Tremblay, fait savoir que le syndicat à l'intention de collaborer avec Marilène Gill pour faire avancer les dossiers de la région. Il déplore le peu d'élus aux couleurs du Bloc.

Le président de la CSN Côte-Nord, Guillaume Tremblay, préoccupé par le sort d'Alcoa à Baie-ComeauLe président de la CSN Côte-Nord, Guillaume Tremblay, préoccupé par le sort d'Alcoa à Baie-Comeau Photo : ICI Radio-Canada

Je me demande comment ils vont s'y prendre parce que leur chef n'a pas été élu et ils sont 10. Si on avait pu avoir 12 députés à Ottawa pour être reconnu comme parti on aurait eu un impact.

Guillaume Tremblay, président du Conseil Central de la CSN Côte-Nord. 

Guillaume Tremblay est surpris de voir le résultat si élevé des libéraux. Le syndicaliste fait savoir que la CSN a l'intention de suivre les engagements qu'ont pris les libéraux dans leur campagne, notamment en matière d'assurance-emploi et d'infrastructures.

Le Bloc québécois a seulement remporté 10 sièges à la Chambre des communes, mais Marilène Gill croit qu'elle sera en mesure d'attirer l'attention du gouvernement sur les enjeux propres à la Côte-Nord.

Est du Québec

Politique