•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Harper ne sera plus chef du Parti conservateur

Photo : La Presse canadienne / DARRYL DYCK

Radio-Canada

Battu par le Parti libéral, qui formera un gouvernement majoritaire, Stephen Harper renonce à son poste de chef du Parti conservateur, selon un communiqué du président de la formation, publié juste avant le discours de M. Harper à Calgary.

Le caucus sera responsable de nommer un chef intérimaire, le temps de trouver un successeur permanent à M. Harper.

« J'ai parlé au premier ministre Stephen Harper et il m'a demandé de m'adresser au nouveau caucus parlementaire élu afin de nommer un chef intérimaire, et à l'exécutif national afin d'entreprendre le processus de sélection du chef en vertu de la constitution du Parti conservateur du Canada », a écrit John Walsh dans un communiqué distribué tout juste avant l'arrivée de M. Harper au rassemblement des militants conservateurs, à Calgary.

Mais dans son discours, Stephen Harper n'a pas fait allusion à son départ de la direction du Parti conservateur. « Pendant les dernières 9 années et demie, j'ai eu l'honneur incroyable de servir comme votre premier ministre [...] Nous avons tout mis en jeu, nous avons donné tout ce que nous avions à donner et nous ne regrettons rien », s'est-il contenté de dire.

« La déception que vous ressentez est ma responsabilité à moi seul », a-t-il admis. 

Stephen Harper a par la suite dit accepter le verdict des électeurs.

Stephen Harper

Photo : Radio-Canada

Il a affirmé que les conservateurs formeraient une opposition forte à Ottawa, soulignant au passage le contingent de députés que le parti conserve au Québec. Du reste, les conservateurs ont conservé leur mainmise sur les provinces à l'ouest de l'Ontario, préservant tout de même des bastions du Sud ontarien.

Plus tôt dans la soirée, le député conservateur Jason Kenney, que plusieurs voient comme un successeur potentiel, a sévèrement critiqué la stratégie conservatrice au cours de cette campagne.

Jason Kenney

Photo : Radio-Canada

Politique